About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

La diversité biologique : Amérique du Nord

Nombre d'espèces de vertébrés menacées : Amérique du Nord

Note : Les espèces gravement menacées (risque extrêmement élevé d'extinction dans un proche avenir); les espèces menacées (risque très élevé d'extinction dans un proche avenir); les espèces vulnérables (risque élevé d'extinction à moyen terme).

Les données portent sur l'ensemble des espèces de vertébrés menacées à l'échelle mondiale pour lesquelles il existe des registres nationaux dans la base de données PNUE-CMSC (PNUECMSC, 2001a). Les espèces marines enregistrées par zone océanique ne sont pas incluses.

La destruction et la dégradation des habitats sont la plus grande menace qui plane sur la diversité biologique dans la région (Wilcove et autres, 2000). Les terres humides d'Amérique du Nord ont une forte productivité biologique et offrent un habitat essentiel pour de nombreuses espèces, ainsi que des services écologiques indispensables, comme l'absorption des crues et la protection de la qualité des eaux résultant du filtrage des polluants (Schmid, 2000). La protection des terres humides est donc une des priorités de la conservation de la diversité biologique en Amérique du Nord. Une autre grande menace est celle qui provient des espèces allogènes, sous forme de prédation, de concurrence, de parasitisme ou d'hybridation.

L'Amérique du Nord contient de nombreux écosystèmes et la diversité biologique augmente lorsqu'on se dirige vers le sud, les îles Hawaii, en particulier, contenant la plus grande diversité d'espèces. Le continent nord-américain contient une grande partie des zones humides de la planète puisque celles-ci recouvrent environ 16 % du Canada, ce qui correspond à 24 % du total mondial (NRC, 2001). Les zones humides couvrent quelque 264 millions d'hectares sur ce continent.

D'après la liste canadienne des espèces menacées d'extinction, en mai 2001 il y avait au total 352 espèces menacées d'extinction imminente ou possible (espèces gravement menacées, espèces menacées ou espèces suscitant une inquiétude particulière) et aux États-Unis il y avait 1 231 espèces considérées comme gravement menacées ou menacées d'extinction (Alonso et autres, 2001 ; COSEWIC, 2001). Quelque 309 espèces de vertébrés sont menacées d'extinction dans la région (voir graphique).

Pour sauvegarder la diversité biologique, l'Amérique du Nord a créé des zones protégées. Ces zones couvrent aujourd'hui plus de 14 % de la superficie terrestre de la région et on compte au total 4 521 sites protégés d'une superficie totale de 264 millions d'hectares (PNUECMSC, 2001b). Le Canada a signé et ratifié la Convention sur la diversité biologique et continue de travailler à la rédaction d'une loi fédérale sur les espèces en danger. Les États-Unis n'ont pas encore ratifié la Convention mais ils ont une loi très rigoureuse pour protéger les espèces menacées. Des ONG ont su l'employer efficacement pour protéger d'importantes zones d'habitats d'espèces menacées.