About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Agriculture irriguée

L'eau disponible, par sous-région, en 2000 (1 000 m3/personne/an)

La carte montre la quantité d'eau disponible en milliers de m3/personne/an.

Source : Données établies à partir de travaux du PNUD, du PNUE, de la Banque mondiale et du WRI, 2000, ainsi que de la Division de la population du Secrétariat de l'ONU, 2001.

Plus de 70 % des eaux douces prélevées dans les lacs, les cours d'eau et les nappes souterraines sont utilisées à des fins agricoles. L'essentiel va à l'irrigation, qui assure environ 40 % de la production vivrière mondiale (CDD, 1997a). Au cours des 30 dernières années, la superficie irriguée a augmenté, passant de moins de 200 millions d'hectares à plus de 270 millions d'hectares (FAO, 2001). Durant la même période, les prélèvements d'eau douce ont augmenté, passant de 2 500 km3 environ à plus de 3 500 km3 (Shiklomanov, 1998). La mauvaise gestion de l'irrigation explique la salinisation de 20 % environ des terres irriguées, et chaque année ce sont 1,5 million d'hectares de plus qui sont touchés par ce phénomène (CDD, 1997a), ce qui réduit notablement la production vivrière irriguée (WCD, 2000). Ce sont les régions arides et semi-arides qui sont surtout touchées.

Les mesures correctives sont diverses : programmes d'action nationaux, examen et réforme de la politique de l'eau, recherche d'un plus grand rendement dans l'utilisation de l'eau et transfert de techniques d'irrigation. Au niveau mondial, la FAO a mis en place un système mondial d'information, AQUASTAT, en 1993 : il fournit des statistiques de l'utilisation agricole de l'eau (FAO, 2001).