About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Assainissement et déchets

Il est difficile d'éliminer les déchets de façon hygiénique dans l'Arctique car le froid empêche la décomposition normale. De nombreuses communautés incinèrent leurs déchets, mais cela pollue et a un impact esthétique.

Les plus grandes villes ont des réseaux d'égout, mais dans de nombreuses petites communautés une grande partie des habitants n'ont pas de raccordement à une station d'épuration ou à une fosse septique. En 1994, la moitié des ménages ruraux d'Alaska devaient se contenter de seaux hygiéniques. En 2001, 70 % des ménages ruraux disposaient d'eau propre et d'un raccordement à l'égout et l'État a l'intention de transformer le seau hygiénique en pièce de musée d'ici à 2005 (Knowles, 2001). Dans tout le nord de la Russie et dans les petites communautés de l'Alaska, l'insuffisance de la qualité du logement et de l'eau ainsi que des équipements d'assainissement sont des problèmes importants. Dans de nombreuses petites communautés dans une partie des grandes villes de l'Arctique russe, les logements ne sont pas équipés de plomberie. Les financements fournis par la Fédération et les municipalités tardent à couvrir les besoins de la population du nord en matière de services médicaux, d'assainissement et de biens et de services de consommation.

Les contacts entre populations rurales et urbaines
Dans l'Arctique, de constants échanges ont lieu entre les populations rurales et urbaines. Alors que les frontières physiques sont bien nettes, les barrières sociales et économiques le sont beaucoup moins. Les chasseurs et les éleveurs viennent dans les villages (dans l'Arctique russe, ils figurent même dans le recensement de la population des villages), et les villageois rendent visite et envoient leurs enfants à la toundra et en vacances de pêche. Les contacts, l'interdépendance et le mouvement constant des habitants sont désormais connus dans l'Arctique russe et américain, ainsi qu'au Groenland. La notion selon laquelle les groupes urbains des minorités autochtones ne mènent pas un mode de vie traditionnel peut être mise en doute ; dans certains cas, elle est même erronée (Bogoyavlenskiy, 2001).