About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

NOTRE ENVIRONNEMENT EN MUTATION : Les Everglades (États-Unis)

La Floride du Sud, c'est-à-dire l'extrémité sud-est des États-Unis, était autrefois un territoire de 23 000 km2 de marais parsemés d'herbage et d'îlots recouverts de petits arbres. La région Kissimmee-Okeechobee- Everglades était un réseau de cours d'eau, de lacs et de marais qui régulait le flux de l'eau, atténuait les crues saisonnières, filtrait les sédiments et abritait des centaines d'espèces.

En 1948, le gouvernement fédéral a commencé à drainer les Everglades et à construire des digues et des canaux pour développer l'agriculture. La diversité biologique a considérablement diminué et quelque 10 millions d'alligators ont été tués entre 1960 et 1965. En 1979, les populations de hérons, d'aigrettes et de cigognes avaient diminué de 90 %. En 1998, 68 espèces étaient menacées d'extinction.

L'intensification de l'agriculture a conduit à produire de la canne à sucre, des fruits tropicaux et des légumes d'hiver. Toutefois, aujourd'hui cette agriculture est menacée par l'empiètement des zones urbaines. Depuis 1998, le US Army Corps of Engineers (Génie de l'armée des États-Unis) cherche à rétablir le fonctionnement naturel des Everglades. Le coût de cette opération est estimé à 7,8 milliards de dollars uniquement pour la première étape de la restauration, laquelle devrait demander au total plus de 30 ans.

Données Landsat : USGS/EROS Data Center
Compilation : PNUE GRID Sioux Falls