About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Interventions en cas de catastrophe

Les pays d'Asie se trouvent à des étapes différentes de développement institutionnel en ce qui concerne la prévention des catastrophes. Certains d'entre eux, comme le Japon, ont établi depuis longtemps un système de gestion des catastrophes. D'autres (comme le Viet Nam, voir encadré), encouragés par la Décennie internationale pour la prévention des catastrophes naturelles, ont renforcé les cadres existants ou sont en train d'en concevoir de nouveaux (CESAP et BAsD, 1995).

Malgré certains succès récents, il reste encore beaucoup à faire aux niveaux régional et national pour atténuer les risques et les pertes imputables aux catastrophes. Il faut notamment :

  • Examiner l'impact de la détérioration de l'environnement et y sensibiliser les pouvoirs publics et la population ;
  • Mettre un terme au déboisement ;
  • Renforcer les mesures d'atténuation et de préparation déjà en place ;
  • Lutter contre la pauvreté afin de maintenir la base de ressources et de protéger la diversité biologique ;
  • Promouvoir le développement rural afin de réduire le mouvement d'exode vers les villes et les zones côtières.
Se préparer : le programme vietnamien de prévention des catastrophes

Le Viet Nam a une longue tradition d'atténuation des catastrophes. Lorsque l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé les années 90 Décennie internationale pour la prévention des catastrophes naturelles, le Viet Nam a créé un comité national et renforcé le rôle de son Comité central de lutte contre les inondations et les tempêtes. Le comité a mis au point des programmes, des plans et des mesures de prévention des catastrophes en coordination avec d'autres organisations compétentes, contrôlé l'application des mesures d'atténuation des catastrophes et coordonné les initiatives avec les organisations internationales compétentes.

À la fin des années 90, le Viet Nam a connu un certain nombre de phénomènes extrêmes, dont le typhon Linda (1997) dans la zone côtière méridionale. Les pertes humaines et économiques ont été lourdes, mais les capacités de recherche et de sauvetage ont été renforcées à tous les niveaux, et cela a permis d'évacuer des dizaines de milliers de personnes. Plus de 5 000 personnes ont pu ainsi être sauvées. Dès que le typhon s'est calmé, les autorités ont pu venir en aide aux collectivités de pêcheurs. Fort des enseignements de cette catastrophe et d'autres, le Gouvernement a pris des mesures pour chacune des parties du pays, notamment en améliorant la lutte contre les inondations et en protégeant les zones peuplées, en renforçant le réseau de digues et les structures de détournement des inondations dans le nord du pays, en arrêtant des mesures de prévention et d'atténuation des inondations dans le centre du pays et en fixant la politique du delta du Mékong qui doit permettre de lutter contre les inondations et d'en minimiser les dégâts.

En reconnaissance de pareils efforts, l'ONU a décerné au Viet Nam le Certificat de distinction au titre de la prévention des catastrophes le 11 octobre 2000, Journée internationale de la prévention des catastrophes.

Source : PNUE, 2001