About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Les catastrophes : Amérique latine et Caraïbes

Les principaux risques naturels qui menacent l'Amérique latine et les Caraïbes sont la sécheresse, les ouragans, les cyclones, les tempêtes tropicales, les inondations, les raz-de-marée, les avalanches, les glissements de terrain et les coulées de boue, les séismes et les éruptions volcaniques. Les accidents dans les mines et les marées noires sont les principales catastrophes anthropogéniques qui menacent la région.

Durant les années 90, on a comptabilisé 65 260 décès imputables à des catastrophes naturelles, principalement les inondations (54 % des décès), les épidémies (18,4 %), les tempêtes, les cyclones et les ouragans (17,7 %), les séismes (5,2 %) et les glissements de terrain (3,2 %) (CRED-OFDA, 2002). Les inondations et les glissements de terrain étant souvent liés à des tempêtes et à des ouragans, on peut dire que les trois quarts des décès imputables à des catastrophes naturelles dans la région sont d'origine hydrométéorologique.

Suivant en cela une tendance observée partout dans le monde, le nombre de décès imputables à des catastrophes a beaucoup diminué de 1972 à 1999. Dans les années 90, ils ont représenté moins d'un tiers de ce qu'ils étaient dans les années 70, le nombre de blessés diminuant, quant à lui, de près de la moitié (après une augmentation de près de 30 % dans les années 80) (CEPALC, 1999). Cette tendance peut s'expliquer par le fait qu'il y a eu moins de séismes graves dans des zones fortement peuplées ou extrêmement vulnérables et que certains pays ont mis au point des systèmes d'alerte rapide et des mesures de préparation aux catastrophes durant les 30 dernières années (OPS, 1998). Quant aux pertes économiques imputables à des catastrophes, elles ont augmenté de près de 230 % entre les années 60 et les années 90 (CEPALC, 1999), ce qui correspond également à une tendance mondiale.