About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Les cadres de la collaboration

Le renforcement des institutions, à tous les niveaux, est la condition de la réalisation des buts convenus. Au niveau mondial, ces institutions sont les organismes des Nations Unies et les institutions de Bretton Woods, qui appliquent de nouvelles réformes ou poursuivent les réformes en cours. Une impulsion nouvelle s'applique également aux accords multilatéraux sur l'environnement existants, tandis que les protocoles déjà signés tels que ceux sur le climat et la sécurité biologique sont progressivement ratifiés.

Des efforts menés au niveau régional complètent cette action ; ils visent à accroître la coopération intrarégionale et interrégionale et à en rendre les mécanismes plus efficaces. Ces efforts sont stimulés par une série de réunions régionales, où les États et des entités régionales et sous-régionales peuvent se rencontrer. Les plus visibles sont convoquées en Afrique par l'Union africaine nouvellement créée, qui adopte la Charte africaine du Millénaire pour le développement durable.

Bien entendu, les efforts faits aux niveaux régional et mondial appellent une action au niveau national. En outre, les intentions exprimées au plus haut niveau doivent encore être concrétisées en objectifs et décisions judicieux, à poursuivre aux niveaux national et sous-national. Il faut pour cela que les pays fassent une place plus large aux ministères s'occupant des politiques sociales et environnementales, et leur donnent plus de pouvoir.

« Il est probable que des changements significatifs dans les systèmes sociaux et économiques seront nécessaires pour atteindre les objectifs qui ont été fixés, et que ces changements prendront du temps. »

Il est probable que des changements significatifs dans les systèmes sociaux et économiques seront nécessaires pour atteindre les objectifs qui ont été fixés, et que ces changements prendront du temps. Des mesures doivent être prises à de nombreux niveaux différents. Certains thèmes se distinguent, à propos desquels les nations doivent coopérer, entre elles et avec les institutions mondiales. Parmi ces thèmes figurent les grandes questions environnementales telles que l'épuisement de l'ozone stratosphérique, le changement climatique, la perte de diversité biologique et le transport à longue distance des polluants organiques persistants. Et surtout, sans doute, il faut traiter des questions économiques telles que le commerce international et la dette extérieure, en raison de leur lien direct avec les préoccupations environnementales. Le progrès technique et le transfert de technologie (en particulier dans les domaines de la télématique, des biotechnologies et de l'utilisation de l'énergie) et la préservation des droits de propriété intellectuelle figurent également à l'ordre du jour commun. Parmi les autres questions méritant l'attention figurent les migrations, la sécurité et la mise en ouvre des ressources de l'indivis mondial, par exemple l'océan, les régions polaires et l'espace.