About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

La dette et les conflits

« De nouvelles entités telles que l'Association arabe de libre-échange en Asie occidentale sont constituées, tandis que les unions existantes survivent et s'élargissent. Une zone de libre-échange, au Sud, se constitue avec un accord conclu entre le MERCOSUR et l'Afrique du Sud. »

De nombreux pays en développement pensent qu'en raison de leur dette extérieure ils ont besoin d'une aide spéciale pour parvenir à la durabilité environnementale et qu'ils méritent cette aide. Les principaux prêteurs, notamment la Banque mondiale et le FMI, travaillent avec les emprunteurs à la restructuration et parfois à l'élimination complète de la dette existante. Les options telles que l'échange de titres de dette contre une protection de la nature, ou contre des mesures d'atténuation de la pauvreté, sont étudiées, en tant qu'options de gestion de la dette internationale d'une façon compatible avec les objectifs du développement durable. L'aide au développement est de plus en plus conçue comme une question de sécurité nationale et internationale, poussant les nations à accroître leurs contributions pour atteindre progressivement les objectifs fixés, mais rarement atteints, à la fin du dernier siècle.

De plus en plus, des organes régionaux et internationaux adoptent un rôle plus direct dans le règlement des conflits entre nations et dans les nations. L'un des enseignements dégagés d'activités terroristes périodiques et des réactions à ces activités est qu'une plus grande coopération entre les nations, même quand elle implique le sacrifice de certains éléments de la souveraineté, peut apporter des avantages bien précis en matière de sécurité nationale.

Les efforts accomplis aux niveaux international et régional aident à fournir l'appui économique et politique indispensable, aux niveaux national et sous-national, à l'adoption de politiques nouvelles. Des politiques environnementales et sociales détaillées sont adoptées. Quand cela est nécessaire, des décisions internationales, consistant par exemple à exiger que les traités soient respectés, ou à ordonner une limitation de l'aide et des mouvements de capitaux, contribuent à faire pression sur les gouvernements qui sont par trop lents dans l'introduction des réformes. Plus souvent, cependant, c'est au plan intérieur que les nations sont actives.