About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Incitations fiscales et autres instruments

Beaucoup de pays doivent accomplir une réforme essentielle, celle qui consiste à restructurer leur fiscalité et leurs programmes de subvention afin de les aligner sur les nécessités découlant des objectifs sociaux et environnementaux choisis. De telles réformes permettent également aux gouvernements d'acquérir certaines des sommes énormes qu'exige le financement des changements nécessaires dans les systèmes publics indispensables pour atteindre ces objectifs.

Dans d'autres cas, une réglementation plus rigoureuse et plus directe est introduite, notamment par des restrictions portant sur certaines activités, ou leur interdiction complète, par exemple l'abattage de bois dans les parcs nationaux, l'utilisation de produits chimiques particuliers, ou même le simple fait de conduire dans les villes. Ces efforts peuvent également être coûteux, au moins à court terme.

Les entreprises jouent également un rôle positif dans beaucoup de domaines, bien qu'elles rencontrent parfois l'obstacle des décisions prises par les pouvoirs publics et les ONG. L'Organisation internationale de normalisation, ayant adopté la série 14000 de normes de gestion environnementale, introduit une nouvelle série de normes liées aux aspects sociaux et éthiques de l'entreprise. Ces décisions s'appuient sur les efforts accomplis par les gouvernements et par les entreprises ou les complètent, notamment le Pacte mondial pour l'entreprise et l'Initiative mondiale d'établissement de rapports. Les entreprises jouent un rôle de plus en plus actif dans les consultations associées à de nombreuses initiatives, forme d'intervention qui aide beaucoup à stimuler le développement et le transfert des technologies.

L'action menée par les ONG et par les associations de consommateurs inclut l'utilisation du boycottage et l'organisation de campagnes de presse pour inciter les entreprises les moins progressistes à agir. Elle préconise un nouvel étiquetage des produits et l'adoption de nouvelles normes de publication des rapports des entreprises, pour s'assurer que leurs pratiques deviennent plus transparentes et plus responsables. Plusieurs de ces groupes sont expressément inclus dans les séries ultérieures de négociations de l'OMC. En même temps, ces groupes de pression servent également à mettre en garde les gouvernements, pour s'assurer que leurs dirigeants agissent de façon responsable. Des limites plus rigoureuses sont imposées à la façon dont les équipes dirigeantes se comportent, faisant ainsi en sorte que ceux qui dépassent les limites du raisonnable perdent le pouvoir aux élections suivantes.