About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Conséquences : Europe

La tâche prioritaire pour l'Europe, pendant les 30 prochaines années, consiste à réunir l'Europe occidentale, l'Europe centrale et l'Europe orientale. Dans les scénarios Marchés d'abord et Politiques d'abord, les attentes placées dans un vaste élargissement de l'Union européenne se confirment. Ce processus risque d'être enrayé dans le scénario Sécurité d'abord ou de prendre une orientation tout à fait différente dans le scénario Durabilité d'abord. Dans les quatre scénarios, les relations entre les pays de l'UE et ceux de l'extérieur, en particulier la Fédération de Russie, déterminent largement, notamment, l'état de l'environnement de la région. La manière dont évoluent des organismes comme l'Agence européenne pour l'environnement, laquelle devrait beaucoup se renforcer dans les scénarios Politiques d'abord ou Durabilité d'abord, joue également un rôle.

L'évolution des relations de l'Europe avec d'autres régions est également importante. Une plus grande ouverture aux échanges et aux migrations dans les scénarios Marchés d'abord et Politiques d'abord aura un fort impact, au même titre qu'un coup d'arrêt éventuel porté à cet égard dans le scénario Sécurité d'abord. De même, l'application des accords multilatéraux sur l'environnement se traduit par des différences très marquées dans le résultat final.

La politique agricole et la relation entre le climat, l'énergie et les transports sont deux domaines critiques de développement. On les examinera ici, en même temps que d'autres questions, dans le contexte de l'atmosphère, de la terre, de la diversité biologique, des eaux douces et de la mer et des côtes. Enfin, dans l'encadré, on examine les conséquences dans chacun des scénarios d'une grave panique alimentaire suscitée par la conjonction de plusieurs facteurs.

La capacité de l'Europe de résoudre les questions que posent une pollution atmosphérique et des émissions de gaz à effet de serre sur une grande échelle dépend pour beaucoup des progrès qui seront réalisés dans les domaines de l'utilisation de l'énergie et des transports. Dans les scénarios Politiques d'abord et Durabilité d'abord, des politiques extrêmement actives devraient être mises en oeuvre pour améliorer les transports publics, à la fois pour maîtriser la pollution et pour éviter les embouteillages, et pour améliorer le rendement énergétique ; de tels progrès sont improbables dans les scénarios Sécurité d'abord et Marchés d'abord. Dans ce dernier scénario, on peut s'attendre à l'adoption de certaines mesures politiques comme des taxes sur la circulation routière et le carbone, et à l'amélioration du rendement énergétique par unité d'activité grâce à des progrès techniques. Toutefois, la croissance quantitative des voyages et de l'activité économique en général devrait compenser les améliorations par unité imputables à de telles politiques. Dans le scénario Sécurité d'abord, l'absence de développement économique en Europe centrale et orientale réduit l'utilisation de l'énergie en général.