About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Le problème de l'eau douce

Légende des
graphiques

Certaines zones de l'Amérique du Nord, et en particulier le sud-ouest des États-Unis, sont déjà exposées à un stress hydrique très élevé. En l'absence de mesures énergiques, il est probable que l'utilisation d'eau continuera d'augmenter avec l'accroissement de la population et l'évolution de sa répartition géographique. Des politiques locales, comme le fait de faire payer l'eau, peuvent avoir un effet notable sur la demande. En outre, la politique internationale du commerce des produits agricoles peut avoir des effets importants sur la nature des cultures et, par conséquent, sur les besoins d'eau d'irrigation et l'utilisation de l'eau en général. Des progrès techniques et en particulier les progrès de la biotechnologie, permettant de mettre au point des plantes qui utilisent mieux l'eau et d'accroître l'efficacité de l'irrigation, peuvent aussi avoir des effets considérables. Dans les scénarios Politiques d'abord et Durabilité d'abord, des transformations structurelles entraînent une diminution des prélèvements d'eau dans tous les secteurs de l'Amérique du Nord, si bien que le niveau total des prélèvements baisse.

Dans les scénarios Marchés d'abord et Sécurité d'abord, le nombre de personnes vivant dans des zones qui subissent un stress hydrique aigu augmente en raison de la croissance démographique, même si le pourcentage de la population affectée par ce phénomène diminue. Dans les scénarios Politiques d'abord et Durabilité d'abord, l'effort de réglementation entraîne une réduction beaucoup plus sensible du pourcentage et du nombre total des personnes affectées (voir graphique).

Population vivant dans des zones où la pénurie d'eau est grave : Amérique du Nord (%)

Lorsque plus de 40 % des ressources hydriques renouvelables d'un bassin hydrographique sont prélevées pour l'usage de l'homme, on considère que ce bassin est soumis à une pression intense. Dans une grande partie des bassins hydrographiques de l'ouest des États-Unis, où vivent plus de 100 millions de personnes, les prélèvements d'eau dépassent déjà ces limites.

Source : WaterGAP 2.1 (voir annexe technique).

Nombre de personnes vivant dans des zones où il y a une pénurie d'eau grave : Amérique du Nord (millions de personnes)

Source : WaterGAP 2.1 (voir annexe technique).


Imaginons ... les risques d'aggravation du stress hydrique dans le milieu du continent nord-américain

Plusieurs tendances indiquent qu'une grande partie du milieu du continent nord-américain pourrait être de plus en plus exposée au stress hydrique : baisse continue du niveau des principaux aquifères et traces de contamination chimique. En même temps, les modèles climatiques prévoient un assèchement de cette zone et une diminution du niveau des lacs et des cours d'eau. Ces tendances seront aggravées par une longue période de chaleur sèche qui commencera au milieu des années 2010. La demande d'eau d'irrigation augmente alors que sa disponibilité diminue. Les transports sur les Grands Lacs et sur les grands cours d'eau comme le Mississippi sont perturbés.

Dans le scénario ...

Marchés d’abord
  • La généralisation de la facturation de l'eau et la suppression des subventions à l'agriculture ont déjà entraîné un recul de l'agriculture dans la région, ce qui réduit un peu la demande d'eau.
  • Des marchés sont conclus pour transporter l'eau des Grands Lacs ou même de sources encore plus éloignées afin de relever le niveau du réseau du Mississippi.
  • La quantité de marchandises transportées par la route augmente.
  • La baisse de la production dans certaines zones entraîne une intensification de l'agriculture dans le reste des États-Unis, par exemple dans la Vallée centrale de la Californie, ce qui attise les conflits autour de l'eau. Presque partout, le prix de l'eau atteint un niveau très élevé qui met en difficulté les entreprises marginales et les pauvres.
  • La région doit importer davantage pour compenser la baisse de la production locale. Cela stimule l'économie de certains pays producteurs mais aggrave les problèmes de sécurité alimentaire à l'échelon local ou national là où la terre qui servait autrefois à produire des aliments pour la population locale est affectée à des cultures d'exportation.
Politiques d’abord
  • On oriente la recherche et la réglementation de façon à encourager l'introduction de méthodes d'irrigation plus efficientes comme l'irrigation au goutte-à-goutte.
  • Les réformes visant à introduire la facturation de l'eau et à réduire les subventions agricoles sont accélérées.
  • Dans toute la région, on lance des initiatives pour développer le transport ferroviaire.
  • Il y a une forte pression en faveur de la conclusion d'un traité ambitieux de stabilisation du climat.
  • On encourage les gains de rendement énergétique, l'emploi de sources d'énergie renouvelables et les programmes de conservation des forêts.
  • La biogénétique met au point des cultivars qui exploitent mieux l'eau et ces cultivars sont plus rapidement adaptés et introduits.
Sécurité d’abord
  • Des groupes d'intérêt en concurrence aux États-Unis et au Canada contestent les projets de transfert à grande échelle de l'eau des Grands Lacs.
  • Un puissant lobby paysan continue de s'opposer à la réforme du soutien à l'agriculture et des subventions pour l'eau.
  • Les effets du détournement des eaux aggravent les conflits latents entre le Mexique et les États-Unis en ce qui concerne les ressources hydriques communes.
  • La baisse des exportations de produits alimentaires et la hausse du prix de ces produits sur le marché mondial provoquent des pénuries, aggravent les tensions géopolitiques et suscitent des éruptions de violence.
Durabilité d’abord
  • L'évolution vers le rétablissement de la culture non irriguée et de la prairie originelle qui couvrait une grande partie de la région s'accélère.
  • On prend dans toute la région des initiatives pour développer le transport ferroviaire.
  • L'évolution du régime alimentaire permet, grâce à la baisse de la consommation de viande, d'employer davantage de terres pour produire directement de l'alimentation pour l'homme plutôt que de passer par la production fourragère.
  • Les mouvements de défense des consommateurs se mobilisent en faveur de systèmes agricoles plus dispersés, plus durables et plus localisés.
  • On repense fondamentalement les modes de vie, la stratégie de développement économique et la politique sociale, face à une prise de conscience du fait que l'intensification de l'utilisation des capitaux, de l'eau et des produits chimiques par l'agro-industrie n'est pas viable à long terme, ainsi qu'en raison d'une sensibilisation à des problèmes parallèles dans d'autres secteurs de l'économie et dans le domaine de l'environnement.

Leçons
Tous les systèmes économiques sont très dépendants des systèmes naturels, mais, regrettablement, on pense trop souvent que ces systèmes naturels sont des ressources illimitées ou aisément remplaçables. En raison de l'instabilité inhérente aux systèmes naturels, il faut concevoir des politiques visant à réduire cette dépendance, notamment lorsque le franchissement de certains seuils pourrait avoir des effets catastrophiques.