About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Repenser les institutions

Nombre d'institutions environnementales ont été conçues à l'origine dans des conditions et à des fins autres que celles d'aujourd'hui. Elles doivent être adaptées à des rôles et partenariats nouveaux, surtout parce qu'il faut prévoir des niveaux d'action multiples et connexes, allant du niveau mondial au niveau local, et diffuser l'exercice des responsabilités dans la société civile. Beaucoup d'institutions manquent de capacités humaines et de financement ; cela limite leur potentiel alors que les problèmes environnementaux vont en augmentant. Ces questions doivent trouver une solution pour permettre aux institutions de remplir leurs obligations actuelles et de faire face aux questions environnementales qui se profilent à l'horizon.

Les objectifs à réaliser
  • Réformer, rationaliser et renforcer les institutions environnementales existantes. L'accent devra être mis sur la souplesse, l'adaptabilité et la création de capacités adéquates.
  • Renforcer les passerelles reliant le niveau mondial au niveau local et, partout où cela est possible, confier aux autorités locales tout ce qui concerne la mise en oeuvre.
  • Rationaliser les mandats liés à l'environnement qui sont confiés à de nombreuses organisations et conventions internationales et qui aboutissent à des doubles emplois, à une mauvaise répartition des responsabilités et à des difficultés en matière de partage de l'information.
  • Encourager des synergies entre les institutions publiques, les groupes de réflexion et le secteur privé afin de faciliter l'échange d'idées, de capacités et de compétences.

 


Propositions d'action
Améliorer le suivi de la mise en oeuvre des politiques

Sur le plan international :

  • Appuyer l'Initiative mondiale en matière d'établissement des rapports et encourager davantage de pays à y adhérer ;
  • Soutenir les efforts internationaux visant à mieux faire appliquer les accords multilatéraux sur l'environnement (AME) et renforcer les capacités requises pour mettre en place des régimes nationaux dans ce domaine ;
  • Promouvoir un dialogue constant entre la communauté internationale et la société civile par le biais d'un forum ouvert afin d'examiner ensemble les grandes orientations écologiques pertinentes, d'échanger des idées et de faire des recommandations.

Au sein de la société civile :

  • Renforcer le suivi existant en matière de volonté politique et de réalisation, continuer l'action de sensibilisation aux préoccupations environnementales et jouer le rôle de « sonnette d'alarme » du secteur privé, des pouvoirs publics et des organisations internationales ;
  • Encourager la responsabilité individuelle et fournir le chaînon manquant entre la population et l'élaboration des politiques ;
  • Appuyer les initiatives du secteur privé portant sur l'établissement de normes et de rapports concernant le respect de l'environnement, comme la publication volontaire d'informations concernant la lutte contre la pollution, la protection des ressources environnementales et la promotion du développement durable.