About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Fournir un cadre politique international

La fragmentation, les doubles emplois et les chevauchements qu'on observe dans les AME traduisent le fait qu'ils sont nés au jour le jour, chaque fois qu'un nouveau problème venait à se poser. Pour beaucoup de gouvernements, les réunions auxquelles il faut participer et les rapports qu'il faut établir sont trop nombreux et excèdent leurs capacités, le niveau de conformité étant tout au plus parcellaire. À long terme, il est nécessaire d'adopter une approche différente, consistant à créer un corps de législation environnementale internationale qui soit cohérent ; entre-temps, des initiatives à court terme peuvent contribuer à un fonctionnement plus efficace du système.

Propositions d'action
Renforcer la législation environnementale internationale et la faire mieux respecter
  • Intensifier l'échange d'informations afin de favoriser la coordination entre des accords connexes ;
  • Tenir des réunions conjointes des conférences des Parties ou des organes scientifiques consultatifs d'AME connexes, comme ceux concernant le changement climatique et l'ozone ;
  • Créer des systèmes de financement communs des secrétariats des AME et coordonner leur action régionale ;
  • Revitaliser les mécanismes régionaux et mondiaux des AME qui ont fait leurs preuves dans le passé mais ont été négligés ;
  • Encourager les ONG, les groupes d'action et les organisations régionales et internationales à promouvoir les conventions parmi leurs membres pour qu'elles deviennent de véritables instruments de politique ;
  • Charger le PNUE de renforcer la coordination des accords multilatéraux sur l'environnement ;
  • Concevoir un système pour l'établissement de rapports nationaux concernant les conventions internationales afin d'établir des liens étroits entre celles-ci et les politiques et programmes nationaux ;
  • Formuler des règles transparentes en matière de suivi, mettre au point des procédures et des régimes pour l'examen et la révision des engagements, la médiation des conflits et la fourniture, sur demande, d'avis scientifiques, techniques et économiques ;
  • Assigner des responsabilités et obligations partagées mais différenciées au titre des AME, de manière à ce que les États riches soient davantage tenus à agir que les États pauvres ;
  • Permettre aux institutions internationales et régionales de se saisir des différends environnementaux et les encourager à appliquer des sanctions à l'égard des parties qui ne se conformeraient pas à leurs décisions afin de renforcer l'efficacité des accords internationaux ;
  • Mettre en place des procédures transparentes et applicables en cas de non-respect des AME existants.