Les investissements mondiaux dans l'énergie verte en forte augmentation do, jul 7, 2011

La Chine, et les pays en voie de développement sont actuellement les plus gros investisseurs dans le secteur des énergies renouvelables à grande échelle alors que l'Allemagne continue d'avancer avec les toitures solaires.

| English   | 中文  

Solar panels in the power plant for renewable energy

, , La Chine, et les pays en voie de développement sont actuellement les plus gros investisseurs dans le secteur des énergies renouvelables à grande échelle alors que l'Allemagne continue d'avancer avec les toitures solaires., La Chine, et les pays en voie de développement sont actuellement les plus gros investisseurs dans le secteur des énergies renouvelables à grande échelle alors que l'Allemagne continue d'avancer avec les toitures solaires.

Autres observations importantes:

La tendance positive dans la recherche publique et le développement des énergies renouvelables augmente de plus de 120 pour cent, soit un investissement de plus de 5 milliards de dollars

Le PNUE et l'Ecole de Francfort lance un Centre de collaboration pour le climat et le financement de l'énergie durable

Selon le dernier rapport annuel sur les Tendances de l'investissement dans les énergies renouvelables en 2011, publié par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), les fermes éoliennes en Chine et l'installation de panneaux solaires sur les toits en Europe sont largement responsables de la hausse de 32% des investissements mondiaux dans les énergies vertes observée l'année dernière.

Les investisseurs ont investi un montant record de 211 milliards d'euros dans les énergies renouvelables, soit environ un tiers de plus que la somme de 160 milliards d'euros investis en 2009, et une hausse de 540% depuis 2004.

Pour la première fois, les économies en développement ont dépassé les pays développés en termes de "nouveaux investissements financiers" dans le secteur. Les dépenses concernent des projets d'énergie renouvelable d'utilité publique et la mise à disposition de capitaux pour les entreprises intéressée par l'énergie renouvelable.

72 milliards de dollars ont été investis dans les pays en voie de développement, contre 70 milliards de dollars dans les économies développées. Ces chiffres contrastent par rapport à ceux de 2004, les nouveaux investissements financiers dans les pays en voie de développement ne constituaient qu'un quart de ceux des pays développés.

Le rapport "Tendances de l'investissement dans les énergies renouvelables en 2011", a été préparé pour le PNUE par l'organisation Bloomberg New Energy Finance, basée à Londres.

Il a été lancé aujourd'hui par Achim Steiner, Secrétaire général adjoint et Directeur exécutif du PNUE, et Udo Steffens, Président et Directeur général de la Frankfurt School of Finance & Management. En effet, il a également été annoncé qu'un nouveau Centre de collaboration du PNUE pour le Centre de collaboration pour le climat et le financement de l'énergie durable allait être inauguré à l'Ecole de Francfort.

En 2010, la Chine est le nouveau leader mondial en matière de nouveaux investissements financiers dans les énergies renouvelables avec un montant de plus de 48,9 milliards de dollars (soit 28%). Toutefois, d'autres régions du monde ont également connu une forte croissance:

L'Amérique du sud et centrale: jusqu'à 39%, soit 13,1 milliards de dollars

Le Moyen-Orient et l'Afrique: jusqu'à 104%, soit 5 milliards de dollars

L'Inde: 25%, soit 3,8 milliards de dollars

Les pays asiatiques (en dehors de la Chine et de l'Inde): jusqu'à 31%, soit 4 milliards de dollars.

Une autre évolution positive soulignée dans le rapport, ayant des implications à long terme sur ce secteur, est la recherche publique et le développement. Cette catégorie d'investissement a grimpé de plus de 120 pour cent, soit plus de 5 milliards de dollars.

Mr. Steiner a déclaré: «La croissance continue dans ce segment de base de l'économie verte n'est pas un hasard. La combinaison de plusieurs facteurs (dont la fixation d'objectifs gouvernementaux, le soutien politique, et les fonds de relance), sous-tend cette hausse spectaculaire du secteur des énergies renouvelables. La transformation de notre système énergétique mondial, dont nous avons tant besoin, est maintenant à portée de main.''

"La réunion de la Convention de l'ONU sur le climat (qui aura lieu à Durban plus tard dans l'année), suivie du sommet Rio +20 (au Brésil en 2012), offrent des opportunités uniques pour accélérer et intensifier cette transition positive vers une économie verte, sobre en carbone et en ressources naturelle, et vers un développement durable et une éradication de la pauvreté", a-t-il ajouté.

"L'industrie financière ne s'est pas encore remise de la récente crise financière", ajoute Udo Steffens, Président de la Frankfurt School of Finance and Management. "Le fait que l'industrie demeure fortement engagée dans les énergies renouvelables démontre sa forte croyance dans les investissements énergétiques durables."

«Les nombreux investissements dans les pays en voie de développement ne conduisent pas seulement à des innovations dans les technologies des énergies renouvelables: cela va beaucoup plus loin, cela permettra d'ouvrir de nouveaux marchés, puisque ces investisseurs innovants facilitent toute une gamme de nouveaux modèles d'affaires et soutiennent l'entrepreneuriat dans les pays en voie de développement", explique Udo Steffens.

Le rapport souligne que toutes les régions n'ont pas connu une croissance positive en 2010: on a noté une baisse de 22% (soit 35,2 milliards de dollars) en Europe. Celle-ci a toutefois été compensée par une hausse de la création de projets à petite échelle, principalement dans le secteur des toits solaires.

Michael Liebreich, Directeur général de l'organisation Bloomberg New Energy Finance, a déclaré: "le boom de l'énergie solaire (à petite échelle) en Europe doit beaucoup à la mise en place de tarifs de rachat, notamment en Allemagne, et à la forte baisse du coût des systèmes photovoltaïques(PV)."

Contacts:

Nick Nuttall, Porte-parole et Responsable des médias du PNUE, Tél: + 254-2-07623084, Mobile + 254-733-632755 / +41-79-596-5737; nick.nuttall@unep.org

Moira O'Brien-Malone, Responsable de la communication à la Division du Commerce, de l'Industrie et de l'Economie, à Paris, Tél. +33-1-4437-7612; Mobile: +33-6-8226-9373; moira.obrien-Malone@unep.org

Angelika Werner, Porte-parole et Directeur de la Communication de la Francfort of Finance & Management School, Tél: +49 (0) 69 154 008 708, Fax: +49 (0) 69 154 008 4708, Mobile: +49 (0) 173 7250905 , a.werner@fs.de

Terry Collins, Tél: +1-416-538-8712; Mobile: +1-416-878-8712, tc@tca.tc

 
comments powered by Disqus