Un projet de conservation vise à sauver les chauves-souris les plus rares d'Europe centrale ma, aug 1, 2011

Une des espèces les plus menacées de chauves- souris vient de recevoir un important coup de pouce grâce à un projet innovant mis en oeuvre dans le cadre de l'Année de la chauve - souris, initiative soutenue par le PNUE.

| English  | Español   

Greater Horseshoe Bat inside the restored conservation complex in Germany Photo Credit: Rudi Leitl

, Bonn(Allemagne), 1er Août 2011 ? Une des espèces les plus menacées de chauves - souris vient de recevoir un important coup de pouce grâce à un projet innovant mis en oeuvre dans le cadre de l'Année de la chauve - souris, initiative soutenue par le PNUE.

Une ferme abandonnée en Bavière, Allemagne, constitue le dernier site qui permet l'hibernation et l'élevage de la chauve - souris dite Grand rhinolophe fer à cheval (Rhinolophus ferrumequinum). Le gouvernement local et quelques partenaires ont restauré ce site afin d'offrir des conditions de vie optimales aux espèces en voie de disparition et de nouveaux équipements pour les chercheurs.

La maison aux chauves - souris à Hohenbourg abrite actuellement autour de 40 femelles et 30 bébés. On estime qu'environ 30 chauves - souris mâles vivent également dans cette zone. Dans les années 1920, le Grand rhinolophe fer à cheval se trouvait communément dans le sud et le centre de l'Allemagne. Mais aujourd'hui, l'espèce est menacée de disparition dans toute l'Europe centrale à cause de l'agriculture intensive, l'utilisation de pesticides et la perte de sites d'hibernation dans les immeubles.

Puisque le Grand rhinolophe, qui se pend librement au plafond, requiert des besoins particuliers en terme de température et d'intensité de lumière sur leur site d'hibernation, il est particulièrement vulnérable aux changements au sein de son environnement naturel.

Avec la participation de la Secrétaire d'Etat du Ministère de l'Environnement et de la Santé de Bavière, Melanie Huml et Andreas Streit, Secrétaire Exécutif d'EUROBATS (un accord international contraignant administré par le PNUE et qui vise à protéger 53 types de chauves - souris en Europe), le complexe récemment rénové a été présenté aux médias et au grand public, en mettant en avant son histoire et l'importance qu'il constitue dans les efforts de conservation de la chauve - souris.

« Nous sommes heureux de présenter cet effort de conservation extraordinaire au titre de notre contribution à la campagne sur l'Année de la chauve - souris. Le projet associe la conservation durable d'espèces à l'opportunité pour les gens de la région de faire une expérience toute particulière de la nature, en contribuant en même temps à l'industrie touristique » a affirmé la Secrétaire d'Etat Huml.

La Secrétaire Exécutive du PNUE/EUROBATS, Andreas Streit, a ajouté :"Cet exemple remarquable d'action de conservation sur le terrain n'est pas seulement d'importance nationale, mais va également inspirer des activités similaires dans d'autres régions de l'Europe".

En plus d'offrir un site d'hibernation pour les chauves - souris en voie de disparition, le bâtiment est conçu pour devenir un important centre de recherche. Les caméras infrarouges à la pointe de la technologie installées sous les combles du complexe permettront aux chercheurs de suivre de près le comportement de ces animaux sensibles et d'en apprendre davantage sur leurs habitudes.

La colonie a été découverte en premier lieu en 1992 et a reçu le soutien du gouvernement régional depuis. En 2007, l'achat de l'immeuble par la municipalité de Hohenburg a été rendu possible grâce au financement important du Fonds de Protection de la Nature de Bavière et d'autres sources. Depuis le début de cette initiative, environ 1,4 millions de dollars ont été investis dans le bâtiment afin d'aider à préserver la population locale de chauves-souris. Un bureau de mission et un centre d'information sont également en prévision pour être ajouté au complexe.

Le projet de conservation en Allemagne reflète les obligations des 33 Etats membres inclus dans les accords d'EUROBATS pour protéger l'élevage de terrain et les sites de repos (appelés également perchoirs) des nuisances. En Europe, un pourcentage élevé d'espèces de chauves - souris hibernent au moins une partie de l'année dans des bâtiments, souvent ceux qui ont une importance historique ou culturelle, tels que les églises, châteaux ou ponts.

L'Année de la chauve - souris (2011-2012) soutenue par le PNUE promeut la conservation, la recherche et l'éducation des seuls mammifères volants au monde, avec une attention particulière portée sur les bénéfices que les chauves - souris peuvent procurer, tels que le contrôle des nuisibles et la dispersion des graines.

 
comments powered by Disqus