Le développement d'un outil mesurant la consommation d'énergie et les émissions de carbone des maisons et des bureaux di, aug 2, 2011

Un outil développé par Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) pour mesurer la consommation d'énergie et les émissions de carbone des maisons et des bureaux est actuellement étudié par l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et pourrait à l'avenir servir de norme internationale.

| English  | Español  | 中文  

One third of global energy use takes place in offices and homes. Photo Credit: Shutterstock/06photo

, , , , Paris/Nairobi, 2 Août 2011 - Un outil développé par Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) pour mesurer la consommation d'énergie et les émissions de carbone des maisons et des bureaux est actuellement étudié par l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et pourrait à l'avenir servir de norme internationale.

La Métrique commune du carbone, développée par l'Initiative Bâtiments durables et Climat du PNUE, pourrait ainsi devenir une base utile pour les architectes et le secteur de la construction.

Les bâtiments sont actuellement responsables de la plus importante émission en gaz à effet de serre, représentant un tiers de la consommation mondiale en énergie. Selon des prévisions, les émissions en carbone des bâtiments vont passer de 8,6 milliards de tonnes en 2004 à 11,1 milliards de tonnes en 2020.

« Nous pensons au PNUE que le secteur de la construction dispose d'un grand potentiel pour contribuer à la réduction significative des gaz à effet de serre. Le développement de la Métrique commune du carbone et la décision de l'ISO de l'envisager comme standard international sont des pas importants pour exploiter ce potentiel et pour frayer un chemin vers un secteur du bâtiment plus économe en énergie », a déclaré le Directeur de la Division technologie, industrie et économie du PNUE, Sylvie Lemmet.

Les développements de nouveaux standards énergétiques pour les bâtiments peuvent également aider les gouvernements à réaliser leurs objectifs de durabilité et de réduction des émissions en carbone et servir à mettre en place des systèmes de crédits carbone.

La Métrique commune du carbone est conçue pour mesurer la consommation énergétique des bâtiments existants, elle n'est pas utilisée lors de la phase de construction. Etant donné que 80 à 90% de la consommation énergétique des bâtiments se fait lors de leur usage quotidien, l'outil est utile pendant la durée où les bâtiments émettent le plus.

La Métrique commune du carbone fût présentée lors de la Conférence sur le changement climatique à Copenhague en 2009, et sert à mesurer la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre par mètre carré et par nombre de personnes qui occupent le bâtiment sur une période d'une année.

C'est le professeur Tomonari Yashiro de l'Institut de sciences industrielles de l'Université de Tokyo qui a pris l'initiative de présenter la Métrique commune du carbone à l'ISO.

« La normalisation liée à la durabilité fait partie des plus importantes questions pour l'ISO. Il est nécessaire d'établir des méthodes communes sérieuses pour mesurer la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments existants le plus rapidement possible. J'espère que la normalisation ISO facilitera la propagation de la Métrique commune du carbone à de nombreux domaines », a dit le professeur Yashiro.

La proposition d'utiliser la Métrique commune du carbone comme nouveau standard international pour les bâtiments devrait figurer sur l'agenda de l'ISO d'ici un an.

Pour plus d'informations visiter: http://www.unep.org/sbci/

Pour plus d'informations contacter:

Moira O'Brien-Malone, Information Officer, UNEP Division Technologie,Industrie et Economie(Paris) Tel. +33 1 44 37 76 12, Mobile: +33 6 82 26 93 73, Email moira.obrien-malone@unep.org

Equipe Média du PNUE/Nairobi au Tel. +254 7623088 ou unepnewsdesk@unep.org

 
comments powered by Disqus