Le Brésil lance la campagne "Passeport vert" à la veille de la JME Sun, Jun 3, 2012

Les célébrations de la Journée mondiale de l'environnement (JME) ont débutées aujourd'hui à l'ombre du Corcovado, la statue emblématique de Rio de Janeiro. Le gouvernement du Brésil et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ont lancé l'initiative "Passeport vert" visant à modifier le comportement des voyageurs et des touristes à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

| English  | Español  | 中文 

, , Des milliers de "passeports", offrant des conseils sur le tourisme durable, seront distribués aux visiteurs en prévision de Rio + 20

Rio de Janeiro, le 01 juin 2012 - Les célébrations de la Journée mondiale de l'environnement (JME) ont débutées aujourd'hui à l'ombre du Corcovado, la statue emblématique de Rio de Janeiro. Le gouvernement du Brésil et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ont lancé l'initiative "Passeport vert" visant à modifier le comportement des voyageurs et des touristes à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Par un matin brumeux, regardant la ville hôte du sommet des Nations Unies, Rio + 20, le Secrétaire général adjoint de l'ONU et Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, a été rejoint par le ministre de l'Environnement brésilien, Isabelle Teixeira, pour dévoiler la campagne "Passeport vert" à des dignitaires.

Les centaines de visiteurs, qui avaient pris le chemin de fer un peu plus haut sur la montagne de granit culminant a 710 mètres pour admirer le monument, ont rejoint l'événement pour écouter des discours, ramasser leurs copies du "Passeport vert " et admirer l'une des vues les plus spectaculaires du monde qui figure sur des millions de photos de vacances, cartes postales, torchons et tapis de table.

M. Steiner a déclaré que le tourisme - l'industrie la plus grande du monde, soit environ 11% du PIB mondial et environ 8% des emplois dans le monde - a le potentiel d'offrir un avenir durable de par les choix effectués par les touristes ayant des impacts positifs ou négatifs sur l'environnement et le tissu social des communautés.

L'initiative "Passeport Vert", qui à ce jour a été introduit en Equateur, au Costa Rica, dans les Territoires d'outre-mer de la France, et en Afrique du Sud - où 100.000 "passeports verts" ont été distribués aux visiteurs lors de la Coupe du Monde FIFA 2010 - offre document ressemblant à un passeport, rempli de conseils et d'astuces pour faire un séjour plus durable.

La campagne comprend également un site Web où les touristes peuvent rechercher des hôtels gérées de manière durable, en apprendre davantage sur la forme de voyage la plus respectueuse pour l'environnement et découvrir les restaurants aux produits agricoles et aux aliments issus d'une production durable.

"Nous sommes ravis de faire partie de la nouvelle campagne brésilienne « Passeport vert ». Dans quelques semaines, des milliers de personnes se rendront a Rio pour le sommet Rio +20, suivi par la Coupe du Monde de la FIFA en 2014 et des Jeux Olympiques d'été en 2016. « Le soutien du Brésil à l'initiative peut, donc, influer sur les choix et les comportements d'un grand nombre de visiteurs à l'une des destinations touristiques majeures", a déclaré M. Steiner.

Mme Texeira a dit qu'il était important de partager le message et les idées du développement durable, jusque l à appartenant au sérail, avec le grand public et les "masses" afin de catalyser les changements positifs répandus au Brésil et au-delà.

Elle a dit qu'elle espère que la campagne spéciale "Passeport vert", promue par le PNUE à travers le partenariat mondial pour le tourisme durable, pourrait également coïncidée avec la visite du Pape l'an prochain. Cette visite papale devrait attirer deux millions de visiteurs dont un grand nombre de jeunes.

Des discussions sont déjà en cours entre le PNUE et le gouvernement du Brésil pour que le "Passeport vert" soit disponible dans les 12 villes hôtes de la Coupe du Monde de la FIFA ainsi que dans les 30 parcs nationaux brésiliens.

 
comments powered by Disqus