Avec trois OMD atteints, un Partenariat mondial pour le développement est la clé de réussite à l'horizon 2015 ma, jul 2, 2012

Le Rapport 2012 sur les Objectifs de Développement du Millénaire de l'Organisation des Nations Unies indique que trois de ces objectifs ont déjà été atteints avant 2015, l'échéance fixée initialement.

| English   | 中文  

The MDGs aim to achieve universal primary education by 2015. (UN-Photo)

, New York, le 02 juillet 2012- Trois objectifs importants concernant la pauvreté, les bidonvilles et l'eau ont été atteints trois ans avant l'échéance de 2015, indique le Rapport sur les Objectifs de Développement du Millénaire 2012 lancé par le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-moon. Il est encore possible ?quoique cela représente un réel défi- d'atteindre les objectifs restants, mais seulement si les Gouvernements maintiennent leurs engagements pris il y a plus de dix ans.

Dans son discours d'introduction au Rapport sur les Objectifs de Développement du Millénaire, Ban Ki-moon a déclaré : « Les crises économiques actuelles affectant une grande partie du monde développé ne doivent pas être autorisées à réduire ou à inverser les progrès qui ont été faits [pour les Objectifs de Développement du Millénaire]. Appuyons nous sur les succès qui ont été obtenus jusqu'à présent, et ne ralentissons pas tant que tous les Objectifs de Développement du Millénaire n'auront pas été atteints » a déclaré Ban Ki-moon.

Les progrès

Le Rapport sur les Objectifs du Développement du Millénaire indique que pour la première fois depuis que les tendances de pauvreté ont commencé à être surveillées, à la fois le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté extrême et de pauvreté ont diminué dans toutes les régions en développement, y compris en Afrique subsaharienne, où les taux sont les plus élevés. Les premières estimations indiquent qu'en 2010, la part des individus vivant avec moins de 1,25 dollars par jour a diminué pour atteindre moins de la moitié de sa valeur en 1990.

Cela signifie que le premier Objectif de Développement du Millénaire consistant à réduire le taux de pauvreté extrême à la moitié de son niveau en 1990 a été atteint au niveau mondial, et ce bien avant 2015.

Le Rapport note aussi un autre succès : l'objectif consistant à diviser par deux la part des individus n'ayant pas d'accès à des sources améliorées d'eau potable d'ici 2010. La part des individus utilisant des sources d'eau améliorée est passée de 76% en 1990 à 89% en 2010.

Par ailleurs, la part des habitants urbains dans le monde en développement vivant dans des bidonvilles a diminué pour passer de 39% en 2000 à 33% en 2012. Plus de 200 millions d'individus ont gagné un accès à des sources d'eau améliorée, des installations sanitaires améliorées ou une habitation durable. Ce succès a également dépassé les attentes de l'objectif consistant à améliorer significativement les vies d'au moins 100 millions de personnes vivant dans des bidonvilles, bien avant l'échéance de 2020 fixée initialement.

Le Rapport 2012 pointe également une autre réalisation : la parité dans l'éducation primaire entre les filles et les garçons. Ainsi, de plus en plus d'enfants sont inscrits à l'école au niveau primaire, notamment depuis 2000. Les petites filles ont bénéficié le plus de cette amélioration.

A la fin de l'année 2010, 6,5 millions d'individus dans les régions en développement avaient reçu une thérapie antirétrovirale pour le SIDA ou le virus VIH, ce qui constitue la plus grande augmentation sur un an. Depuis Décembre 2009, plus de 1,4 millions de personnes ont été traitées.

Ban Ki-moon a déclaré : « Ces résultats représentent une réduction considérable du nombre d'êtres humains en souffrance et sont une validation claire de l'approche représentée par les Objectifs de Développement du Millénaire. Mais ce n'est pas une raison pour se relâcher. Les prévisions indiquent qu'en 2015, plus de 600 millions de personnes dans le monde n'auront toujours pas accès à une eau potable sûre, presque un milliard vivront avec un revenu de moins de 1,25 dollars par jour, les mères continueront à mourir en couches, et les enfants souffriront et mourront de maladies évitables. La faim et la famine restent un défi mondial, et il reste fondamental de garantir que tous les enfants sont capables d'aller au bout d'une éducation primaire. Les lacunes en ce qui concerne les services d'assainissement entravent toujours les progrès en matière de santé et de nutrition. Les émissions de gaz à effet de serre continuent de poser une menace majeure pour les personnes et les écosystèmes.»

Les inégalités persistent

L'inégalité amoindrit ces gains et ralentit les avancées dans d'autres domaines clés.

Les réalisations ont été inégalement réparties tant au plan international que national. De plus, le progrès s'est ralenti pour certains OMD après les multiples crises de 2008-2009.

L'emploi précaire, défini comme la proportion des travailleurs familiaux non rémunérés et des travailleurs indépendants par rapport à l'emploi total, représentait quelque 58 % de tout l'emploi total dans les régions en développement en 2011; une diminution seulement modérée s'il est comparé à 67 % il y a deux décennies. Les femmes et les jeunes encourent plus le risque de se retrouver dans ces situations précaires et faiblement rémunérées que le reste de la population ayant un emploi rémunéré.

Il y a eu des améliorations importantes de la santé maternelle et de la réduction de la mortalité maternelle, mais la progression est encore lente. Les réductions des grossesses chez les adolescentes et l'expansion du recours à la contraception se sont poursuivies,

mais à un rythme plus lent depuis 2000, comparé à celui de la décennie précédente.

Presque la moitié de la population dans les régions en développement, soit 2,5 milliards d'individus, n'a pas encore accès à des installations sanitaires améliorées.

La date butoir de 2015 se rapproche très vite. Les contributions des gouvernements nationaux, de la communauté internationale, de la société civile et du secteur privé devront s'intensifier face au défi de longue date et à long terme que constitue l'inégalité,

et mettre l'accent sur la sécurité alimentaire, l'égalité des sexes,la santé maternelle, le développement rural, la durabilité des infrastructures et de l'environnement et les réponses aux changements climatiques.

L'inégalité des sexes persiste et les femmes continuent d'être confrontées aux discriminations dans l'accès aux bienfaits de l'éducation, du travail et de l'économie, et à la participation dans les gouvernements. La violence exercée contre les femmes continue de saper les efforts pour atteindre tous les objectifs. Plus de progrès d'ici à 2015 et au-delà dépendra largement du succès rencontré à relever ces défis étroitement corrélés.

Un nouveau programme pour poursuivre nos efforts au-delà de 2015 est en train de prendre forme. La campagne OMD, avec ses succès et ses revers, fournit une riche expérience pour faire avancer les discussions, ainsi que la confiance en la possibilité

de nouveaux succès.

« Il existe actuellement une attente dans le monde que bientôt, et plus tôt que plus tard, tous ces objectifs peuvent et doivent être réalisés. Les dirigeants seront engagés par ce niveau élevé d'exigence, » a déclaré, Sha Zukang, Secrétaire général adjoint

aux affaires économiques et sociales.

Le rapport sur les Objectifs du Développement du Millénaire, une évaluation régionale annuelle des progrès accomplis vers la réalisation des Objectifs, reflète de manière complète et actualisée les données compilées par plus de 25 agences internationales onusiennes. Le rapport est produit par le Département des affaires économiques et sociales.

Les données utilisées pour la préparation du rapport sont disponibles sur le site : http://mdgs.un.org.

Pour plus de plus amples informations et des documents pour la presse, veuillez visiter le suite suivant : : http://mdgs.un.org www.un.org / millenniumgoals

Contact

À New York, Newton Kanhema, par E-mail : kanhema@un.org, ou par Tél. : +1 212-963-5602

 
comments powered by Disqus