Le PNUE insiste sur la réduction des risques de dégats sur les écosystèmes lors du Forum de Davos do, aug 23, 2012

Les changements de pratiques en matière d'utilisation des terres ont des conséquences sur les écosystèmes et peuvent entraîner de véritables catastrophes. Les récentes inondations en Thaïlande illustrent ce problème et démontrent l'importance d'une approche fondée sur les écosystèmes pour réduire les risques de catastrophe.

| English    

Events like the recent floods in Thailand demonstrates how the impact of land-use change on ecosystems can lead to disasters, and highlight the importance of an ecosystem-based approach to reducing disaster risk.

, , Genève, le 23 août 2012 - La nécessité de surmonter la lenteur des progrès dans la mise en oeuvre de la théorie de la réduction des risques de catastrophe est l'un des thèmes qui sera abordé lors du forum mondial biennal sur les risques de catastrophes qui aura lieu ce week-end en Suisse.

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) est a la tête de la 4e Conférence internationale sur les risques et les catastrophe (IDRC Davos 2012), qui réunira plus de 1000 experts en la matière, ainsi que des praticiens et des responsables gouvernementaux de plus de 100 pays.

L'événement de quatre jours aura pour thème la «Gestion des risques intégrée dans un monde en mutation». Il mettra l'accent sur le transfert des connaissances les plus récentes et sur l'échange de stratégies et de bonnes pratiques entre les différents secteurs, disciplines et utilisateurs finaux impliqués dans la réduction des risques et la gestion des catastrophes.

Parmi les activités organisées, le Partenariat pour l'environnement et la réduction des risques de catastrophes (PEDRR) tiendra une session extraordinaire le 28 août. Celle-ci sera intitulée "L'environnement et la réduction des risques de catastrophes: de la théorie à la pratique".

La session sera animée par le responsable de la réduction des risques de catastrophes du PNUE, Muralee Thummarukudy. Le but sera d'explorer les raisons de la lenteur de la mise en pratique des théories concernant la réduction des risques de catastrophe. Ce sera également l'occasion de se concentrer sur l'intégration de la réduction des risques de catastrophe dans la planification du développement, en particulier en ce qui concerne le rôle et l'amélioration de la gestion des écosystèmes.

"Bien qu'il y ait une prise de conscience croissante que l'amélioration de la gestion des écosystèmes et des ressources naturelles joue un rôle essentiel dans la réduction de la vulnérabilité humaine aux catastrophes, il existe un décalage entre cette prise de conscience et l'investissement dans la réduction des risques de catastrophe en général. L'investissement dans les solutions pour réduire les risques de dommages sur les écosystèmes reste particulièrement faible", a déclaré M. Thummarukudy.

Parmi les autres orateurs, on compte : le coordonnateur national pour la réduction des risques de catastrophe du Ministère de l'environnement et du développement durable de la Côte d'Ivoire Ministère, l'honorable Abé Delfin Ochou ; le directeur de l'Institut pour la gestion au sein du gouvernement de Kerala, en Inde, le Dr Nivedita Haran ; le chef de projet de Fonds de la Banque mondiale pour la réduction des catastrophes et la reconstruction, M. Daniel Kull ; et enfin le Coordinateur du Programme de gestion des écosystèmes de l'UICN, Mme Radhika Murti.

Le PNUE prendra également part à la session plénière sur les "méga-catastrophes avec des effets en cascade"durant laquelle les intervenants ? dont Margareta Wahlström, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la réduction des risques de catastrophes - exploreront la question des catastrophes majeures et la manière dont la communauté internationale peut mieux se préparer à de tels événements.

Le PNUE est un défenseur de longue date de la notion de gestion des écosystèmes basée sur la réduction des risques de catastrophes (RRC Eco-), soit une approche intégrée pour faire face aux catastrophes et aux risques liés au changement climatique.

L'IDRC Davos 2012 aura lieu du 26 au 30 août. Voir: http://www.idrc.info. Les résultats de la conférence de quatre jours seront intégrés dans la plate-forme mondiale pour la réduction des risques de catastrophes en 2013.

 
comments powered by Disqus