L'UNEP lance une nouvelle initiative pour appuyer l'adaptation au changement climatique en Afrique do, dec 6, 2012

Un portail d'information rendra disponible la recherche, les expériences ainsi que les leçons apprises des projets à travers le continent

| English    

Photo Credit: africa.ganadapt.org

,

Nairobi, 06 décembre 2012 - De la gestion de l'érosion côtière aux mesures pour lutter contre les pressions sur l'approvisionnement alimentaire, une nouvelle initiative lancée aujourd'hui par le programme des Nations Unies sur l'environnement aura pour objectif de soutenir les communautés à travers l'Afrique à s'adapter aux impacts liés au changement climatique.

The Africa Adaptation Knowledge Network «Le Réseau d'adaptation au changement climatique en Afrique » servira à centraliser les connaissances, les recherches, les initiatives réussies ainsi que les partenariats sur l'adaptation au changement climatique.

Il s'appuie sur les efforts en cours dans le continent pour mobiliser les connaissances existantes et fournit des solutions fortes pour faire face à l'impact du changement climatique sur la vie et les moyens de subsistance en Afrique.

Les catastrophes naturelles telles que les sécheresses sévères dans le Sahel en 2012 et la Corne de l'Afrique en 2011 ont mis particulièrement en relief les graves impacts liés au changement climatique sur l'eau, la terre, le sol, et d'autres ressources dans le continent. D'où la nécessité de renforcer la résistance à de telles pressions.

Les estimations indiquent que le réchauffement climatique en Afrique devrait continuer à augmenter autour de 3-4 ° C au cours du siècle prochain. Cela pose un sérieux défi au développement durable, d'autant plus que les économies de la plupart des pays africains dépendent de secteurs sensibles au climat tels que l'eau, l'agriculture, la pêche, l'énergie et le tourisme.

La région n'a pourtant ni la capacité ni les ressources nécessaires pour relever les défis liés au changement climatique. Cette lacune pourrait avoir des impacts économiques.

Les réponses tardives concernant l'adaptation au changement climatique pourraient avoir comme conséquences des pertes supérieures à 20% au niveau du PIB. A contrario, des actions immédiates de protection liées aux risques dus au changement climatique ne représenteraient qu'1% du PIB.

«Le Réseau africain d'adaptation au changement climatique » vise à soutenir l'adaptation au changement climatique en Afrique en fournissant les services suivants:

  • La centralisation des connaissances pertinentes sur la lutte contre les effets pervers aux changements climatiques et le partage d'information entre les régions et les pays
  • Fournir un soutien adapté aux pays en développement pour développer des processus de planification stratégique lie à l'adaptation au changement climatique
  • Établir des partenariats avec les gouvernements, les organismes de recherche, les organisations non gouvernementales et autres, dans l'objectif commun de soutenir une réponse au changement climatique

Pour atteindre directement les personnes touchées par le changement climatique, l'initiative organisera également des ateliers avec les organismes communautaires, les agriculteurs et d'autres groupes dans le but de partager des connaissances et des conseils pratiques.

Comme le démontre les études de cas dans le site web du réseau d'adaptation au changement climatique en Afrique, de nombreuses communautés à travers le continent mettent déjà en oeuvre des solutions. Avec de bons investissements financiers et un soutien politique, de telles actions peuvent être étendues à d'autres régions pour aider à renforcer la résilience climatique.

Par exemple, au Togo, dans la région sèche de la Savane du Nord, où la pluviométrie est d'environ 500 mm par an, il existe une grave pénurie d'eau en dehors de la courte saison des pluies. Cela déclenche de nombreux problèmes économiques et sociaux dans les communautés locales, tels que les longues distances parcourues par les femmes et les filles responsables de fournir les ménages en eau. En retour, cela a un impact direct sur la fréquentation scolaire et la réussite scolaire des filles.

Pour remédier à ce problème, le PNUE, en collaboration avec le ministère du Togo des ressources en eau a soutenu la réhabilitation de deux petits barrages pour récolter l'eau de pluie. Cette intervention a permis d'améliorer l'approvisionnement en eau toute l'année pour les communautés locales et réduire le stress physique subie par les femmes durant les longues périodes de sécheresse. L'amélioration de la sécurité en eau a également élargi les possibilités de moyens d'existence en milieu rural et a déclenché de nouvelles formes d'entreprenariat dans le maraîchage, la construction de brique et la pêche. Le projet de barrage est une contribution au programme d'action national d'adaptation (PANA) du Togo.

« Le Réseau d'adaptation au changement climatique en Afrique » vise à exploiter les précieuses connaissances et expériences acquises dans de telles initiatives, et de les partager avec les gouvernements, les autorités régionales et les communautés confrontées à des défis climatiques.

Le site web du « réseau d'adaptation au changement climatique » est disponible sur :www.africa.ganadapt.org

Pour plus d'informations, Veuillez contacter :

Newsdesk PNUE (Nairobi) Tel. +254 20 762 3088 -Email:unepnewsdesk@unep.org

 
comments powered by Disqus