Un nouveau site web consacré au carbone bleu wo, dec 19, 2012

Un portail d'information mettant en avant le climat ainsi que le rôle des écosystèmes côtiers dans le développement durable

| English    

Mangroves forests, seagrass meadows and coral reefs can be connected to each other through nutrient cycles, physical processes, plant and animal migration and human impact. Photo credit: GRID-Arendal/Jason Valdez (Marine Photobank)

,

Nairobi, 19 décembre 2012 - Les écosystèmes marins tels que les forêts de mangrove, les herbes marines ainsi que les marais d'eau salée, peuvent  capturer et stocker une quantité importante de carbone dans l'atmosphère. Pourtant, l'important potentiel que représentent ces niches de carbone bleu pour atténuer les effets pervers du changement climatique demeure négligé.

Afin d'améliorer la compréhension du carbone bleu, et mettre en lumière les projets innovants pouvant appuyer ces écosystèmes critiques, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a lancé «Le portail du Carbone Bleu »: http://bluecarbonportal.org.

Cogéré par le PNUE et son centre de collaboration basé en Norvège le centre GRID-Arendal, ce portail est le premier site web basé sur une approche compréhensive et communautaire consacré aux questions relatives au carbone bleu.

Il vise à fournir une plate-forme dynamique pour discuter des enjeux de carbone bleu, illustrer les initiatives de carbone bleu à travers le monde, et créer un réseau de différents projets pour partager des informations, des idées et des ressources.

Les autres caractéristiques du portail carbone bleu comprennent:

  • Une mise à jour  ainsi que des archives sur des informations concernant le carbone bleu ;
  • Une cartographie utilitaire globale illustrant les projets et initiatives relatifs au carbone bleu ;
  • Une page ressource sur toutes les publications, les présentations et des vidéos concernant le carbone bleu ;
  • Le calendrier des événements relatifs au carbone bleu.

En plus de leurs avantages sur le climat, les écosystèmes de carbone bleu jouent un rôle économique essentiel à travers les services qu'ils procurent aux communautés côtières et insulaires. Il s'agit notamment de pépinières pour la pêche côtière, la protection des rives, le soutien au tourisme côtier et au patrimoine culturel ainsi que la conservation de la biodiversité marine.

Pourtant, malgré leur importante contribution au développement durable, les écosystèmes côtiers continuent à se dégrader ou à disparaître à un rythme alarmant.

Plus de la moitié des forêts de mangrove dans le monde a disparu, souvent en raison de leur conversion en bassins d'aquaculture. La surexploitation des produits du bois, l'urbanisation et le détournement de l'écoulement d'eau douce constituent d'autres facteurs de dégradation. Le taux annuel global de disparition des mangroves est actuellement  compris entre 1 et 2 pour cent.

Les plantes marines se trouvent sur tous les continents  excepté l'Antarctique,  et représente une superficie globale estimée à plus de 177.000 km2.  Cela représente une réduction de 30 pour cent au cours des 100 dernières années, et le taux de perte est supposé s'être considérablement accélérée au cours des 40 dernières années.

Le nouveau site web fait partie de l'initiative Blue Carbon du PNUE, qui vise à développer un partenariat globale pour faire progresser la gestion rationnelle des écosystèmes côtiers et marins  afin de s'assurer que soient maintenues, leur fonctions de séquestration et de stockage afin de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Pour soumettre des informations sur le site, veuillez contacter l'administrateur via les liens fournis  sur le portail: http://bluecarbonportal.org.

 
comments powered by Disqus