Le PNUE lance une plateforme de connaissance et de coopération pour un futur durable di, mei 21, 2013

« Faire plus et Mieux avec moins» en juste un clic

| English   | 中文  

The Sustainable Rice Platform is just on initiative already shared on the Clearinghouse

, , , , , , , , ,

Nairobi, 21 mai 2013- Dans un contexte de changement climatique, de crise économique et de dégradation croissante de l'environnement, il est urgent que la communauté internationale fasse plus et mieux avec une utilisation plus efficiente des ressources naturelles de la Terre.

Pour mettre en ?uvre les actions nécessaires qui inaugurent un avenir plus durable, le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), qui assure le  secrétariat du Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de  production durables (10YFP), a lancé aujourd'hui le Portail mondial pour la Consommation et la Production durables.

Depuis de nombreuses années les décideurs politiques et les praticiens à travers le monde ont développé des initiatives et des outils pour contribuer à une consommation et une production durables (CPD), mais les informations existantes sont fragmentées et il n'y a pas de liens  de connexion entre  les acteurs.

Le portail mondial  utilise le principe des réseaux  sociaux pour rassembler la communauté globale de la CPD et  créer un guichet unique  de connaissance et de coopération de la CPD. Il constitue un lieu  unique permettant de découvrir une grande diversité de communautés régionales et thématiques, depuis les achats publics durables, les villes et bâtiments durables, jusqu'à la production durable et plus sûre en passant par les modes de vie durables et l'éducation.

Il vise à inspirer les gouvernements, les entreprises, les chercheurs, la société civile et tous les  praticiens de la CPD ou d'autres parties concernées à partager des initiatives, des informations, des idées, des meilleures pratiques et des outils  pour créer une base de données mondiale, un réseau d'experts, et encourager et renforcer les partenariat à travers un marché de coopération, des groupes de travail et des forums.

«La consommation et la production durables ne signifient pas consommer moins, il s'agit de faire plus et mieux avec moins, d'augmenter l'efficience des ressources et promouvoir des styles de vie durables  et contribuer à la réduction de la pauvreté», a déclaré Achim Steiner, Secrétaire général adjoint des Nations  Unies et Directeur exécutif du PNUE.

«En amenant tout le monde ensemble à créer un pool de connaissances et un marché coopératif, le PNUE espère accélérer le passage vers des modes de vie plus durables, et aider à rendre ces modes de vie accessibles aux populations des pays en développement », a-t-il ajouté.

Le constat de la science qui  montre que les modes de vie actuels de l'humanité ne sont pas durables est accablant. Les ressources d'une planète et demie  sont nécessaires pour nourrir les sept milliards de personnes du monde. Si les tendances de consommation actuelles se poursuivent, en 2050, quand la population devrait atteindre neuf milliards, les ressources fournies par trois planètes seront nécessaires.

L'urbanisation accélérée constitue une pression supplémentaire. Bien que les villes n'occupent que trois pour cent de la surface de la terre, elles consomment 75 pour cent des ressources naturelles, produisent 50 pour cent des déchets globaux  et  sont responsables de 60 à 80 pour cent des émissions de gaz à effet de serre. En définitive, l'urbanisation renforce davantage  les taux disproportionnés de la consommation.

La CPD  peut aider les populations les plus pauvres du monde à créer de nouveaux marchés, des  emplois verts et décents, (par exemple, les aliments biologiques, le commerce équitable, le logement durable, l'énergie renouvelable, le transport et le tourisme durables), ainsi qu'une gestion des ressources naturelles plus efficiente et durable.

Il offre également la possibilité aux pays en développement de « franchir le pas » vers des technologies plus efficientes en ressources, respectueuses de l'environnement et compétitives, en contournant les phases inefficaces et polluantes du développement.

Lorsque les chefs d'Etats se sont  réunis à Rio de Janeiro pour le Sommet Rio +20 de l'année dernière, ils ont reconnu la nécessité d'un changement et ont convenu de mettre en ?uvre le 10YFP, un cadre  d'action global qui renforce la coopération internationale pour développer, reproduire et répandre les initiatives de CPD et celles ayant une  utilisation efficace des ressources aux niveaux national et régional.

Quelques jours après son pré-lancement au conseil d'administration du PNUE en février, le PNUE et le portail global de la CPD ont enregistré près de 800 nouveaux membres, venant de plus de 500 organisations basées dans environ 100 pays différents.

Les initiatives déjà soumises au portail comprennent :

  • UN projet  pour intégrer l'éducation pour la consommation durable au Chili, en Indonésie et en Tanzanie, avec le soutien des ministères nationaux de l'éducation et de l'environnement;

  • Sustainable Rice Platform (Plate-forme Riz durable) lancée par le PNUE, l'Institut international de recherche sur le riz,  les produits Louis Dreyfus et Kellogg, qui vise à diffuser les bonnes technologies et pratiques durables du riz- une culture vivrière qui nourrit la moitié de la planète ;
  • Une campagne publique au Brésil, avec le soutien des grandes chaînes de supermarchés, pour  réduire de 40 pour cent l'utilisation des sacs en plastique dans les magasins d'ici 2015;
  • The International Purchasing Network of Japan (IGPN-J) (Le Réseau International d'Achat du Japon), qui fait la promotion de la diffusion de produits et services respectueux de l'environnement, le partage d'information et de connaissance sur l'achat écologique ;
  • Le plan National pour lutter contre les déchets industriels au Portugal, une initiative du Ministère de l'Environnement et de la planification spatiale qui se concentre sur la réduction de la dangerosité et de la quantité de déchets générés dans les processus de production liés à l'activité industrielle, en utilisant des méthodes de prévention de la pollution et technologies.
  • The World Resources Forum (WRF),( Forum des ressources mondiales),qui est une plate-forme basée sur la science pour le partage des connaissances sur les conséquences économiques, politiques, sociales et environnementales relatives à l'utilisation des ressources mondiales. Il fait la promotion de  l'innovation pour la productivité des ressources et la consommation et la production durables en construisant des liens entre les chercheurs, les décideurs politiques, les entreprises, les petites et moyennes entreprises, les organisations non gouvernementales et le public ;
  • Le Global Network of SustainableLifestyles( Réseau mondial des modes de vie durables) qui est une initiative du Centre de collaboration sur la consommation et la production durables et du  Ministère allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Le réseau est basé sur ​​les principes de communiquer et traduire les pratiques relatives aux modes de vie respectueuses du développement durable et les rendre accessibles et compréhensibles d'un  point de vue social, économique et environnemental;
  • Earth Charter initiative (L'Initiative de la Charte de la Terre), qui favorise la transition vers des modes de vie respectueuses du développement durable et une société mondiale fondée sur l'adoption d'un cadre éthique commun qui inclut le respect et la protection de la vie en communauté, l'intégrité écologique, les droits humains universels, le respect pour la diversité, la justice économique, la démocratie ainsi qu'une culture de la paix.

Les parties intéressées sont invitées à visiter le portail global de la CPD accessible sur le lien suivant : www.start.scpclearinghouse.org pour en savoir plus sur la CPD à travers le monde, s'inscrire ou s'enregistrer en tant qu'expert.

Le développement du portail mondial de la CPD a reçu l'appui de la Commission européenne, la Norvège, le Ministère espagnole de la coopération et des affaires étrangères, le Ministère espagnol de l'agriculture de l'alimentation et de l'environnement et le Ministère suisse de l'environnement.

Pour plus d'information, veuillez contacter:


Nick Nuttall : Directeur de la Division de communication et d'information publique et porte-parole du PNUE  :+254 733 632 755, +41 795 965 737, ou  nick.nuttall@unep.org

Salle de presse du PNUE: +254 725 939 620 ou unepnewsdesk@unep.org

Moira O'Brien-Malone : Communications PNUE Paris +33 1 44 37 76 12, + 33 6 82 26 93 73, ou moira.obrien-malone@unep.org

Notes aux éditeurs

Pour en savoir plus sur le 10 YFP, veuillez visiter www.unep.org/10YFP

A propos du PNUE

Créé en 1972, le PNUE représente la conscience environnementale des Nations Unies. Basé à Nairobi, au Kenya, sa mission est de fournir un leadership et d'encourager la coopération pour protéger l'environnement en inspirant, en informant et en aidant les nations et les peuples à améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures. La Division  deTechnologie, d'Industrie et d'Economie du PNUE basée à Paris aide les gouvernements, les autorités locales et les décideurs dans les entreprises et l'industrie à élaborer et appliquer des politiques et des pratiques axées sur le développement durable. La division dirige les travaux du PNUE dans les domaines du changement climatique,  de l'efficacité des ressources, des substances nocives et des déchets dangereux.

 
comments powered by Disqus