Les Nations Unies ainsi que d'importantes firmes d'investissement appellent à une meilleure prise en compte du bilan carbone dans l'industrie d'investissement ma, jul 22, 2013

| English  | Español   

Greenhouse gas emissions pose investment risks

, , ,

Londres, 19 juillet 2013- Les investisseurs institutionnels devraient commencer à mesurer, déclarer et réduire les gaz à effet de serre (GES) liés à leurs investissements et portefeuilles  afin de réduire les risques, réglementaires et  politiques associés à ces émissions, selon un nouveau  guide sur l'investissement lancé aujourd'hui  par l'initiative financière du Programme des Nations Unies pour l'environnement.

Le guide  a été développé de manière conjointe par le PNUE et un groupe d'investisseurs leaders tels que,  Allianz, Aviva, Hermes, HSBC, Eurizon Capital, Inflection Point Capital, Pax World Investisments, Robeco SAM et Trillium Asset Management. Selon le guide,  l'empreinte carbone est un des outils clés que les investisseurs  devraient utiliser  pour comprendre, évaluer et atténuer le risque carbone. Il  propose également les prérequis nécessaires au développement d'un nouveau marché standard pour mesurer et déclarer les émissions financées.

Selon le guide, la politique axée sur les émissions de gaz à effet de serre est susceptible de s'accélérer dans les prochaines années en raison de l'intensification des  effets météorologiques liés au changement climatique associée à des impacts de plus en plus perturbateurs sur les communautés et les économies.

Les groupes de défense, les  organisations de la société civile et autres parties prenantes (y compris les bénéficiaires de l'investissement) exigent que les investisseurs commencent à mesurer et déclarer les   émissions de GES  inclus dans leurs portefeuilles et qu'ils prennent des mesures pour les réduire au fil du temps.

« Les informations sur l'intensité en carbone, la performance et l'exposition  au risque climatique de milliers d'entreprises est désormais publiquement et facilement accessible », a déclaré Gianluca Manca, responsable de la durabilité, Eurizon Capital, et co-président  du groupe de travail sur la  gestion des actifs de l'UNEP FI ». «Mais si nous n'atteignons  pas un niveau similaire  de transparence auprès des investisseurs, nous ne saurons ni si cette information est utilisée ou pas, ni si elle contribue à fournir une économie à faible émission de carbone. »

La tendance à la divulgation obligatoire des changements climatiques et d'autres facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) par les entreprises suggère que, du point de vue de l'investisseur, les émissions de GES  doivent être de plus en plus considérées comme une source de risque financier  devant être mieux comprises, mesurées, documentées et, finalement atténuées.

« Les investisseurs commencent à réaliser que les émissions de GES représentent  de plus en plus un risque important pour les entreprises et leurs investisseurs», a déclaré Matthew Patsky, CEO, Trillium Asset management. « C'est juste une question de temps avant que les gestionnaires de fonds commencent à évaluer  et  réduire de façon systématique le carbone  de leurs portefeuilles. »

Le guide soutient que les émissions de GES peuvent notamment conduire à des risques financiers.

Peter Lambert, Directeur Général, Local Government Super (LGS), a déclaré: « Chez LGS, nous procédons au suivi régulier de la performance carbone des entreprises, de même que nos portefeuilles. Cette double approche nous aide à évaluer et gérer les risques de carbone, comparer notre propre performance carbone à celle de nos pairs, et communiquer clairement avec nos membres sur les émissions de carbone liées à leurs économies.»

Les investisseurs peuvent utiliser un ensemble de techniques pour réduire l'empreinte carbone  ainsi que l'exposition au risque carbone  de leurs portefeuilles.

 « Lutter contre des changements climatiques extrêmes nécessitera l'action des gouvernements et du secteur privé » selon Julie Gorte, Vice-présidente de l'investissement durable, Pax World Management, et présidente adjointe du groupe de travail sur la gestion des actifs de l'UNEP FI ». «  Les investisseurs peuvent jouer un rôle central dans la ré allocation du capital vers une économie faible en carbone à l'échelle requise. La « décarbonisation » graduelle des portefeuilles d'investissement est critique pour la transition vers une économie faible en carbone, surtout, elle ne doit pas être incompatible aux responsabilités fiduciaires des investisseurs ».

UNEP FI collabore avec le protocole des gaz à effet de serre,  la norme mondiale pour la comptabilisation  et l'information sur les GES, dans l'objectif  de développer des directives adaptées aux besoins des investisseurs et autres intermédiaires financiers.

 «Les investisseurs institutionnels cherchent à traiter systématiquement le carbone ainsi que les risques liés aux changements climatiques et être plus transparent sur ​​la manière dont ils le font», a déclaré Sylvie Lemmet, Directrice de la Division de Technologie, d'Industrie et d'Economie du PNUE. « Il y a maintenant  un besoin de développer et de tester les normes, les outils ainsi que les indicateurs nécessaires, et l'UNEP FI  aidera la communauté d'investisseurs dans cette tâche. »

Pous plus d'information, veuillez contacter:

Nick Nutall, Directeur, Division de la Communication et de l'information Publique et porte-parole du PNUE-Tel: +254 762 3292 / Mobile: +41 79 596 5737 / nick.nuttall@unep.org

Remco Fisher, Chargé de programme, UNEP FI, changement climatique

Tel: +41 22 917 8685 / Mobile: +41 76 506 3059 / remco.fischer@unep.org

Moira O'Brien-Malone, Responsable, Communications, Division de Ttechnologie, d'industrie et d'économie Tel: +33 1 44 37 76 12 / Mobile: +33 6 8226 9373 / moira.obrien-malone@unep.org

John Dombkins, Chargé d'information et d'information publique UNEP FI-Tel: +41 22 917 8134 / Mobile: +41 79 953 2758 / john.dombkins@unep.org

Note aux éditeurs

Le Guide d'investissement de l'UNEP FI qui permet de  mesurer, d'informer  et de  gérer l'intensité carbone des investissements est disponible ici .

Initiative financière du Programme des Nations Unies pour l'environnement (UNEP FI)

Créée  en 1992 dans le contexte du sommet de la terre à Rio, l'initiative financière du Programme des Nations Unies pour l'environnement (UNEP-FI) est un  partenariat public-privé établi par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et le secteur financier.

Avec plus de 200 membres représentant des banques, des assurances et des investisseurs du monde entier, UNEP FI vise à promouvoir une meilleure application des principes de développement durable à tous les niveaux opérationnels dans les institutions financières par l'intégration des facteurs environnementaux, sociaux et gouvernementaux (ESG) dans les analyses de risque.

La mission de l'UNEP Fi est d'introduire le changement systémique dans la finance pour appuyer un monde durable, ce qui est souligné à travers cette devise "Changer la finance, financer le changement".

www.unepfi.org

 
comments powered by Disqus