La star de football de l'équipe nationale de la Côte d'Ivoire et de Manchester City Yaya Touré devient Ambassadeur de bonne volonté du PNUE di, okt 29, 2013

Le footballeur se concentrera à lutter contre le crime sur la faune, particulièrement le braconnage des éléphants d'Afrique pour l'ivoire

| English    | العربية 

Achim Steiner, UNEP Executive Director (l) with Yaya Toure (r) during the designation ceremony

, , , , , ,

Nairobi, 29 octobre 2013 La star internationale de football Yaya Touré s'est engagée aujourd'hui à lutter contre le commerce illégal de l'ivoire qui entraine le massacre de milliers d'éléphants en Afrique chaque année, au moment de sa nomination en tant qu'ambassadeur de bonne volonté pour le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

M. Touré rejoint le cercle des autres ambassadeurs de bonne volonté du PNUE - le top model brésilien Gisele Bündchen, l'acteur américain Don Cheadle, l'actrice chinoise Li Bingbing, le photographe français Yann Arthus-Bertrand et l'économiste indien Pavan Sukhdev - pour aider à sensibiliser et à susciter la compréhension du public sur les causes environnementales.

Yaya Touré, footballeur africain de l'année en 2011 et 2012 et personnalité de premier plan de Manchester City et de l'équipe nationale Côte d'Ivoire, s'est rendu au siège du PNUE à Nairobi, au Kenya - un pays qui fait face à une hausse massive de braconnage -  pour accepter sa nomination.

«L'équipe nationale de Côte d'Ivoire est appelée 'Les Eléphants', ces magnifiques créatures  qui sont si pleines de puissance et de grâce. Pourtant dans mon pays, leur nombre s'élève à moins de 800» a déclaré M. Touré. « Le braconnage menace l'existence de l'éléphant d'Afrique et si nous n'agissons pas maintenant nous pourrions envisager un avenir dans lequel cette espèce emblématique serait anéantie. »

« Je suis devenu ambassadeur de bonne volonté du PNUE pour diffuser le message que le braconnage - et d'autres formes de crime sur la faune - non seulement représente une trahison à l'égard de notre responsabilité qui est de protéger les espèces menacées, mais aussi une grave menace pour la sécurité, la  stabilité politique, l'économie, les ressources naturelles et le patrimoine culturel de nombreux pays, » a-t-il ajouté.

L'augmentation du braconnage et la perte des habitats déciment les populations d'éléphants africains surtout dans les pays d'Afrique centrale, selon un rapport intitulé « Éléphants dans la poussière ? La crise de l'éléphant africain », publié à Bangkok en mars dernier lors de la réunion de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Les Nations Unies estiment que plus de 17 000 éléphants ont été tués illégalement  dans des sites surveillés  pour l'année  2011 uniquement. Les  chiffres à l'échelle  globale pourraient être beaucoup plus élevés. L'ampleur des massacres dépasse actuellement de loin les taux de croissance naturelle de la population, mettant les éléphants en danger d'extinction, en particulier en Afrique centrale et occidentale. Des populations qui étaient en sécurité auparavant, comme celles de l'Afrique de l'est, sont également aujourd'hui menacées.

« C'est un honneur pour nous que M. Touré ait accepté de devenir Ambassadeur de bonne volonté » a déclaré le Secrétaire général adjoint des NU et Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner. « Son engagement personnel pour des modes de vie respectueux de l'environnement et son statut  de sportif de renommée internationale font de lui un excellent  porte-parole pour encourager à l'action et parler des défis environnementaux et des solutions à ces défis »

M. Touré a déjà démontré son engagement dans la lutte contre ce problème. En septembre dernier, M. Touré et d'autres joueurs, lors des qualifications de la Coupe du monde entre la Côte d'Ivoire et le Maroc - vues par des dizaines de millions  de personnes à travers le monde - ont lancé des slogans pour sensibiliser sur les massacres d'éléphants et d'autres  espèces de la faune.

Le rapport sur les éléphants dans la poussière - réalisé par le PNUE, la CITES, l'Union internationale pour la conversation de la nature (UICN) et le réseau de suivi du commerce de la vie sauvage - a déclaré que le commerce illégal de l'ivoire a triplé depuis 1998.

Les réseaux criminels sont responsables du trafic illégal d'ivoire entre l'Afrique et l'Asie. Les  grandes saisies d'ivoire à destination de l'Asie ont plus que doublé depuis 2009 et ont atteint des niveaux record en 2011.

La communauté internationale étudie des mesures pour résoudre la crise, y compris une action concertée pour lutter contre le commerce illégal de la faune et du bois, qui comprendrait :

  • l'amélioration de l'application de la loi dans l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement d'ivoire illégal ;
  • le renforcement des cadres législatifs nationaux ; 
  • la formation des agents de la force publique dans le domaine du suivi, des réseaux de renseignements, et des techniques innovantes telles que l'analyse médico-légale ;
  • une meilleure collaboration internationale entre les pays d'origine, les pays de transit et les marchés de consommateurs ;
  •  une action pour lutter contre la corruption, identifier des syndicats et réduire la demande.

Notes aux éditeurs

Le PNUE renforce et concentre son travail pour renforcer l'évaluation des menaces environnementales au niveau mondial et régional causées par le commerce illégal de la faune et du bois, fournir des conseils stratégiques sur ces menaces et mieux catalyser et promouvoir la coopération internationale et l'action pour contrer les menaces causées par le commerce illégal de la faune et du bois. Ces efforts s'appuient sur le travail du PNUE depuis 40 ans en faveur de la conservation et de l'utilisation durable des ressources de la faune et des forêts.

Une variété d'initiatives régionales a également été élaborée et adoptée. En Afrique, l'accord de Lusaka sur les opérations concertées de coercition visant le commerce illicite de la faune et de la flore sauvage a été adoptée en 1994 pour soutenir les États membres et les partenaires afin de réduire puis d'éliminer le commerce illégal de la  faune et de la flore sauvages.

Dans d'autres régions, des groupes et réseaux d'application de la loi sur la vie sauvage ont été développés (en Amérique du Nord, en Europe, en Asie du Sud et du Sud-Est) qui ont pour objectif de faciliter la coopération transfrontalière entre agences impliquées dans la prévention et l'élimination du crime sur la vie sauvage.

Les processus régionaux  de gouvernance  et de mise en application de la loi forestière(FLEG) ont également été lancés en Asie du sud-est, en Afrique, en  Europe, en Amérique latine et en Asie du Nord. Les processus FLEG fournissent un cadre réglementaire souple visant à améliorer la gouvernance dans le secteur forestier et à renforcer la coopération pour lutter contre l'exploitation illégale forestière et le commerce du bois.

A propos des Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE

Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE aident à sensibiliser et à susciter la  compréhension du public sur les causes environnementales, mais aussi à inspirer une action large, positive et engagée qui soutient le mandat et les priorités du PNUE. Le top model brésilien Gisele Bündchen, l'acteur américain Don Cheadle, le photographe français Yann Arthus-Bertrand, l'actrice chinoise Li Bingbing et l'économiste indien Pavan Sukhdev sont  actuellement des ambassadeurs internationaux du PNUE. Les ambassadeurs nationaux sont les musiciens Suzanna Owiyo et Eric Wainaina, du Kenya et Ragheb Alama de Subhi du Liban.

Visitez le site Web pour plus de détails : http://www.unep.org/gwa

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

La salle de presse de presse du PNUE

+254 723 939 620

unepnewsdesk@unep.org

Nick Nutall, Directeur de la communication et porte-parole du PNUE 

+254 733 632755 +41 795965737

nick.nuttall@unep.org

 
comments powered by Disqus