Des Jeux verts sous le Tower Bridge do, jul 7, 2005

Nairobi, le 7 juillet 2005 – Le Programme des Nations Unies (PNUE) a aujourd’hui félicité Londres d'avoir gagné la course à l’organisation des Jeux olympiques d’été et les Jeux paralympiques de 2012.

| English    

Le PNUE félicite Londres, ville hôte des J.O. de 2012, ainsi que toutes les villes candidates, pour leur engagement en faveur de l’environnement

Nairobi, le 7 juillet 2005 – Le Programme des Nations Unies (PNUE) a aujourd’hui félicité Londres d'avoir gagné la course à l’organisation des Jeux olympiques d’été et les Jeux paralympiques de 2012.

Klaus Toepfer, le Directeur exécutif du PNUE, a déclaré : « Je suis content pour Londres et pour ses citoyens qui accueilleront les Jeux en 2012 et d’autant plus ravi de la place d’honneur qui a été donné à l’environnement dans les dossiers de candidatures des villes qui cherchaient à accueillir cet événement prestigieux. »

Au cours du processus de candidature pour l’organisation de la trentième olympiade, le PNUE a établi des relations de travail étroites avec la plupart des villes candidates, leur offrant des conseils sur le volet environnemental de leur dossier.

« Le fait que tous les candidats ont largement mis en exergue leur souci pour l’environnement témoigne de leur engagement en faveur du concept de villes durables », a déclaré M. Toepfer.

« Cela prouve également que l’environnement a véritablement été adopté comme troisième pilier de l’Olympisme, aux côtés du sport et de la culture », a-t-il ajouté.

Toutes les villes finalistes se sont engagées à accélérer l’utilisation d’énergies renouvelables, à réduire les émissions de carbone, à minimiser les déchets, à promouvoir le design d’installations écophiles ainsi que de transports et d’activités touristiques.

« Je suis particulièrement content que les autres villes candidates, bien qu’elles n’accueilleront pas les Jeux de 2012, respecteront tout de même leurs engagements.», continue-t-il.

Notant qu’il appartenait maintenant à Londres de mettre en application son plan environnemental pour les Jeux Olympiques, il a déclaré que le PNUE est prêt à apporter son concours à cette tâche importante.

Londres a épousé le concept des «Jeux Olympiques pour une seule Planète » dans le but d’organiser, ce qu’ils appellent « les premiers Jeux durables », qui respecteraient les limitations écologiques et la diversité culturelle et laisseraient « un héritage pour le sport, l'environnement, ainsi que pour les communautés locales, nationales et mondiales » .

Le PNUE travaille de prêt avec le Comité international olympique et d’autres organisations sportives depuis 1994, dans le cadre de son programme sur le Sport et l’Environnement. En 2004, lors des J.O. d’Athènes, le Programme a élaborer, en collaboration avec le Comité d’organisation olympique d’Athènes 2004 et d’autres partenaires, un éventail d’activités de prise de conscience en matière d’environnement.

Le PNUE a également signé un Accord d’entente avec le Comité d’organisation des Jeux d’hiver de Turin 2006. Il s’apprête maintenant à signer un mémorandum d’entente de grande envergure avec le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Beijing en 2008.

Les Nations Unies reconnaissent l’importance du sport et de l’idéal olympique afin de forger un monde pacifique et meilleur, et afin de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement. Ainsi, l’Organisation a déclaré 2005, Année internationale du Sport et de l’éducation physique en vue de promouvoir l’éducation, la santé, le développement et la paix.

« La viabilité environnementale est au cœur de tous les objectifs de développement de l’ONU. Le système des Nations Unies a donné au sport un rôle primordial dans sa campagne pour atteindre ces objectifs », souligne Eric Falt, le Directeur de la communication et de l’information au PNUE.

« L’environnement affecte le sport et le sport affecte l’environnement. La capacité de participer au sport et aux activités de loisir est sérieusement mise en doute par la dégradation de l’environnement et par la pauvreté, deux conditions qui vont souvent main dans la main. La communauté sportive peut assurer que le sport et les produits utilisés dans le sport, nuisent à peine mais profite pleinement à la société et à l’environnement », ajoute-t-il.

Notes aux éditeurs

En 1994, le PNUE et le Comité international olympique ont signé un Accord de coopération dans lequel les deux organisations se sont convenues de promouvoir les considérations environnementales lors d’événements sportifs du mouvement olympique.

Le PNUE est représenté dans la Commission sur le sport et l’environnement du CIO, qui se réuni régulièrement pour se pencher sur les questions environnementales qui touchent aux Jeux olympiques et pour conseiller le Conseil exécutif du CIO en matière d’environnement.

Le PNUE apporte également son soutien à l’organisation biennale de la Conférence du CIO sur le sport et l’environnement et de séminaires régionaux sur le même thème. La prochaine Conférence du CIO sur le sport et l’environnement se tiendra en Novembre 2005, au siège mondial du PNUE à Nairobi (Kenya).

Le Mouvement olympique a lui-même déclaré l’environnement comme étant le troisième pilier de l’olympisme, aux côtés du sport et de la culture. Le Congrès olympique du centenaire, tenu à Paris en 1994, a consacré une partie de ses débats au sport et à l’environnement. Le rapport final appelait à de nombreuses mesures en matière d’environnement, dont l’inclusion dans la Chartre olympique d’une provision soulignant la nécessité de préserver l’environnement. La Chartre olympique fut amendé en ce sens en 1996.

Le PNUE a développé un programme dynamique en relation avec le sport et l’environnement. En février 2003, le Conseil d’administration du PNUE a adopté une stratégie à long terme relative au sport et à l’environnement, qui vise à renforcer davantage le travail du PNUE dans le domaine. La stratégie cherche également à renforcer les partenariats avec les organisations et fédérations sportives, et, plus précisément, exhorte le PNUE à lancer la coopération avec les villes hôtes des Jeux olympiques.

Pour plus d’information, prière de contacter : Nick Nuttall, le porte-parole du PNUE, Bureau du Directeur exécutif, au Tel : +254 20 62 3084; Mobile: +254 733 632 755, courriel: nick.nuttall@unep.org

En cas d’absence de réponse immédiate, prière de contacter Elisabeth Waechter, Chargé de l’information au Tel: 254 20 623088, Mobile: 254 720 173968, courriel: elisabeth.waechter@unep.org

Communiqué de presse du PNUE 2005/35

 
comments powered by Disqus