Un gorille orphelin retourné en RDC, son pays d'origine ma, mei 26, 2014

| English    

Endangered Gorilla Ihilwe arrives home to DR Congo

,

Une femelle gorille, appartenant à l’espèce menacée des gorilles de Grauer, confisquée à des braconniers au Rwanda en 2011, a été acheminée par voie aérienne en République démocratique du Congo (RDC), le 19 mai dernier. Le transfert a été réalisé par des soldats de la paix des Nations unies en coordination avec une coalition de partenaires du domaine de la conservation, au rang desquels l’Autorité congolaise pour la vie sauvage (ICCN), le Fonds Dian Fossey pour les gorilles (Fonds Fossey), Gorilla Doctors, le Centre pour la réhabilitation des gorilles et la sensibilisation aux problématiques de la conservation (GRACE), le Partenariat pour la survie des grands singes (GRASP), la Coopération transfrontalière du grand Virunga (GVTC), et le Conseil rwandais pour le développement (RDB).

Tôt dans la journée, Gorilla Doctors est parti avec le jeune gorille orphelin de Kinigi, au Rwanda, et l’a emmené à la ville congolaise frontalière de Goma, grâce au concours logistique du Fonds Fossey, du RDB, et des autorités légales locales. Un hélicoptère des Nations unies a ensuite transporté la jeune femelle gorille, âgée de 4 ans et nommée « Ihirwe » – ce qui signifie « chance » en Kinyarwanda, le dialecte de la région – vers le Centre GRACE, situé à Kasugho, une région retirée du nord-est de la RDC.

Au sein de GRACE, qui est le seul sanctuaire au monde dédié aux gorilles de Grauer, Ihirwe rejoindra 13 autres gorilles orphelins. Cela sera la première fois qu’elle vivra avec d’autres gorilles, depuis sa capture par des braconniers, en 2011, alors qu’elle se trouvait à l’état sauvage.

L’hélicoptère de sauvetage MI 8 qui a transporté Ihirwe s’inscrivait dans le trafic aérien habituel de l’ONU dans la région et fait partie de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), qui a arrangé le transfert du jeune gorille via le GRASP. Ce vol a permis d’éviter une traversée terrestre de 150 miles (250 kilomètres), et d’ainsi réduire le temps de trajet, qui a été effectué en moins de deux heures.

« Le GRASP est particulièrement reconnaissant envers les membres de la MONUSCO qui ont rendu ce transfert possible, » a indiqué le coordinateur du GRASP Doug Cress. « Nous avons pleinement conscience que le transfert d’espèces menacées vers un endroit sûr ne fait pas partie des missions classiques de maintien de la paix. Cependant, le soutien de la MONUSCO vis-à-vis de cette mission souligne son engagement envers la protection du patrimoine naturel de la RDC. »

Ihirwe a été confisquée aux braconniers alors qu’elle était encore très jeune, et elle a depuis vécu en quarantaine au sein d’une structure située dans la ville de Kinigi. Depuis son arrivée, le Fonds Fossey et Gorilla Doctors ont assuré la présence permanente de personnels de soins auprès d’elle, afin de lui fournir des parents de substitution. L’équipe de vétérinaires internationaux de Gorilla Doctors s’est occupée du rétablissement d’Ihirwe, et ont supervisé ses soins médicaux tout au long de la période pendant laquelle elle est restée au Rwanda.

« Nous sommes ravis de voir Ihirwe retourner enfin chez elle, en RDC, et rejoindre les autres gorilles de son espèce au sein de GRACE, » a indiqué le Dr Jan Ramer, responsable vétérinaire régional de Gorilla Doctors. « L’apport de soins nuit et jour nous a permis de voir Ihirwe, qui était un bébé malnutri et effrayé au moment où elle a été confisquée, devenir un jeune gorille assuré et en bonne santé. »

La coopération internationale pour assurer le transport d’Ihirwe vers son nouveau chez-elle symbolise la force de l’engagement du Rwanda et de la RDC envers la protection de leurs grands singes. Au sein de GRACE, Ihirwe réapprendra les aptitudes nécessaires pour vivre dans la forêt et sera intégré à un groupe de gorilles, afin qu’elle puisse un jour retourner à l’état sauvage. 

« C’est très encourageant de voir Ihirwe transiter vers une nouvelle famille, au sein de GRACE, après nous être occupée d’elle au Rwanda pendant presque trois ans, » a indiqué Clare Richardson, présidente et CEO du Fonds Dian Fossey pour les gorilles. « Notre Programme de recherche et de conservation qui porte sur les gorilles de Grauer nous permet d’engager activement les communautés congolaises vivant près des habitats des gorilles, et contribue à réduire le trafic d’animaux qui produit ces orphelins. »

Le rapport du GRASP, Singés volés, publié en 2013, estime qu’un minimum de 2,972 grands singes disparaît de la nature chaque année, en Afrique et en Asie, via des trafics divers. Les gorilles représentent 14% de ce total.

Les gorilles des plaines de l’est – également connus sous le nom de gorilles de Grauer (Gorilla beringei graueri) – sont classés au rang d’ « espèce menacée » sur la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Ces gorilles sont uniquement présents en RDC. Gravement menacés par la perte de leur habitat, l’empiètement des populations humaines sur leur territoire, le trafic, les maladies et l’instabilité régionale, leur nombre à l’état sauvage ne dépasserait pas 5 000. 

« La coopération transfrontalière qui a permis de ramener Ihirwe chez elle, en RDC, pour qu’elle soit avec d’autres gorilles de son espèce, est fascinante. Elle démontre l’engagement pris par les deux pays pour contribuer au bien-être des gorilles et à leur protection, » a ajouté Sonya Kahlenberg, directrice exécutive de GRACE. « GRACE est honoré d’avoir pris part à cet effort, et est impatient d’aider Ihirwe à s’adapter à sa nouvelle vie. »

GRASP est une alliance unique, composée de nations partenaires, d’agences des Nations Unies, d’organisations dédiées à la protection de la nature et de sponsors privés, qui œuvrent pour la protection des grands singes et de leur habitat en Afrique et en Asie. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter www.un-grasp.org ou à contacter grasp@unep.org.

 
comments powered by Disqus